Alioune Tine: “Macky Sall était Charlie Hebdo, il n’est toujours pas George Floyd…”

 Alioune Tine: “Macky Sall était Charlie Hebdo, il n’est toujours pas George Floyd…”


La mort de l’américain George Floyd continue toujours de créer une vague de consternation à travers le monde.  Beaucoup de personnalités de tout bord continuent toujours de s’indigner de la mort de Floyd. Mais le mutisme de beaucoup de présidents africains et leaders du continent inquiète les défenseurs des droits de l’homme. Seuls quelques un dont  le  président de la Commission africaine Moussa Faki et le Président du Ghana Nana Akufo-Addo, ont dénoncé et condamné les violences racistes subies par les Noirs américains et la diaspora. Un acte déplorable selon l’ancien directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest. Il pense que les leaders africains du continent devaient  être les premiers à dénoncer et condamner le racisme. Pour l’ancien président de  la Radho c’est déplorable que des leaders,  Justin Trudeau du Canada, ou Boris Johnson de la Grande-Bretagne dénoncent ces violences racistes et que leurs homologues africains se taisent. Il n’a pas manqué d’égratigner le Président Macky Sall et de faire des louanges à  ses prédécesseurs dont Abdou Diouf  et Abdoulaye  Wade « Abdou Diouf était le champion de la lutte contre l’apartheid. Abdoulaye Wade a été à la hauteur lorsqu’il y a eu la Conférence mondiale contre le racisme. Aujourd’hui, on attend du président Macky Sall au moins un petit tweet. Nous étions mal à l’aise de voir le monde entier se lever pour dire non à l’injustice alors que pratiquement aucun chef d’Etat africain ne s’est prononcé, contrairement à 2015 où ils étaient tous Charlie ». Il condamne très fortement  ce meurtre de sang-froid de Georges Floyd qu’il considère comme un fait divers qui rappelle tragiquement les pratiques de lynchage d’un passé esclavagiste et ségrégationniste de l’Amérique condamné par l’histoire “, ajoute Alioune Tine.
 

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire