Aminata Touré, présidente du CESE : « Que le Procureur prenne toutes ses responsabilités en toute indépendance »

Views: 43

Aminata Touré, présidente du CESE :  "Que le Procureur prenne toutes ses responsabilités en toute indépendance" 1

Aminata Touré est bien en phase avec le ministre de la Justice qui a demandé au Procureur général d’ouvrir une enquête, suite à la publication du rapport de l’Inspection générale d’Etat sur la gestion des ressources naturelles.

La présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental, qui a salué l’acte posé par le garde des Sceaux Me Malick Sall, n’a pas manqué de souligner que le président de la République a toujours plaidé pour une transparence dans la gestion du pétrole et du gaz

La présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental, Aminata Touré, a réagi pour sa première déclaration sur l’actualité qui secoue le pays depuis près d’une semaine. Elle a ainsi salué l’acte posé par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick Sall qui a saisi le Procureur Général près la Cour d’Appel de Dakar pour l’ouverture d’une enquête suite à la publication d’un rapport de l’Inspection Générale d’Etat sur la gestion des ressources naturelles au Sénégal.

« Je salue la saisine du Procureur, c’est un acte de grande portée en matière de transparence. Cette saisine permettra de faire toute la lumière sur cette affaire où tout et son contraire a été dit. Que le Procureur donc prenne toutes ses responsabilités en toute indépendance pour que nul n’en ignore.

.Que tous les protagonistes disent ce qu’ils savent et ce qu’ils ont fait afin que les sénégalais soient définitivement édifiés pour de bon », a dit la présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental(CESE) récemment installée dans ses nouvelles fonctions. Selon l’ancienne cheffe du gouvernement, cette saisine du Procureur Général confirme les propos du président de la République, Macky Sall, disant qu’il ne protègera personne.

« En un mot, que tous ceux qui sont concernés aillent devant le Procureur et disent la vérité et rien que la vérité ; et comme le Président l’a dit, que la Justice s’exerce en toute équité et transparence », dit-elle. Elle ajoute que ceci entre dans le cadre de la poursuite de tous les actes de transparence déjà pris par le président de la République, Macky Sall. Aminata Touré soutient que l’Etat du Sénégal n’a rien à cacher sur la gestion des ressources naturelles, notamment le pétrole et le gaz. « L’Etat du Sénégal est allé souverainement taper à la porte de l’ITIE dont la mission est de gérer de manière transparente nos ressources minières.

. S’il y avait une volonté du régime de Macky Sall de faire autre chose, pourquoi serions-nous allés taper à la porte de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) qui a d’ailleurs félicité le Sénégal comme le pays africain qui fait le plus de progrès. Les contrats sont tous publiés ; dans beaucoup de pays occidentaux de tels contrats sont marqués du sceau secret-défense », explique t-elle.

La présidente du CESE, en remplacement d’Aminata Tall, cite l’intégration de la société civile et d’un membre de l’opposition dans le COS Pétro Gaz, la révision du code pétrolier, la mise en place d’une loi sur le contenu local ou encore l’existence d’un fonds pour les générations futures pour montrer le souhait du président de la République de rendre toute la gestion transparente.

« Au vu de ceci, il est indéniable pour qui veut être objectif qu’il y a eu des mesures hardies de la part de l’Etat du Sénégal pour installer dès le départ un environnement de transparence », a lancé la présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental. Selon elle, les politiciens doivent comprendre que, pour leurs ambitions personnelles, ils n’ont pas le droit de faire dans la désinformation sur une question aussi importante que les ressources à venir.

Amadou Thiam – LAS

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *