APRÈS LE CORONA-BUSINESS, LA CORONA-PSYCHOSE, LA CORONA-COMÉDIE MAINTENANT LA CORONA-DICTATURE: par Guy Marius Sagna,

 APRÈS LE CORONA-BUSINESS, LA CORONA-PSYCHOSE, LA CORONA-COMÉDIE MAINTENANT LA CORONA-DICTATURE: par Guy Marius Sagna,

Depuis plusieurs semaines nous alertons.
Mais en vain. Notre pays est dans une situation d’émeutes populaires, d’insurrection populaire.

Les populations découvrent petit à petit que ce couvre feu qui leur est imposé ne sert qu’à couvrir:

  • un enrichissement personnel (riz, transport…)
    -des signatures d’accord de pêche avec des bateaux turcs, chinois…
  • une campagne électorale de son beau-frère
  • un honorariat pour une bande de copains
  • une coronisation de nos droits de manifester

Les populations ont faim et sont assoiffées.

Cet état d’urgence et ce couvre-feu – sans dépistages massifs, sans renforcement des moyens des structures et du personnel de santé – c’est de la corona-comédie.

Récemment, un journal m’a interviewé. Parmi les questions, celles-ci : “Êtes-vous pour ou contre le maintien de l’État d’urgence assorti du couvre-feu ?” La réponse a été censuré. Je la partage avec vous.

Guy Marius Sagna: En réalité, l’État d’urgence est fini depuis que le général de pacotille qu’est le président Macky Sall dans sa drôle de guerre qu’il mène contre le coronavirus a décidé de déserter. Disons-le tout net, il n’y a qu’une seule chose qui reste dans cet état d’urgence : l’interdiction des manifestations de protestation.

La première mesure du président Macky Sall, rappelez-vous, a été d’interdire tout rassemblement public et à huis clos. Elle sera la dernière mesure qu’il lèvera. Tout a été assoupli, déconfiné sauf les libertés démocratiques de marcher, de manifester. Et c’est là où gît le lièvre.

Le président Macky Sall n’a fait que se servir du coronavirus pour mieux se servir et servir ses amis en lieu et place de se servir du coronavirus pour servir les sénégalais pour changer le Sénégal et l’Afrique. Le président Macky Sall se sert du coronavirus pour tenter de réaliser un vieux rêve : réduire les résistants anti-impérialistes et panafricains à leur plus simple expression, empêcher l’expression démocratique des libertés de manifester. Cela est peine perdue !

Les démocrates de ce pays, les révolutionnaires de ce pays n’accepteront ni corona-business, ni corona-dictature peu importe tous leurs efforts déployés pour entretenir une corona-psychose, alimenter un marketing de la peur, un business de la peur. Le président de la république, son excellence monsieur Macky Sall devra se résoudre à mettre un terme à sa corona-comédie car cela ne nous fait point rire. Bien au contraire, devant la tragédie et le drame qui se jouent sous nos yeux C’est plutôt les larmes que nous n’avons aux yeux devant tant de légèretés dans la prise de décisions qui impactent sur 16 millions de vie.

Comme le répète inlassablement le FRAPP, je suis pour la fin de cet état d’urgence avec des mesures sérieuses d’accompagnement : masques pour tous donnés aux citoyens par l’Etat, dépistages massifs et un Plan DOOLEL pour notre système et personnel sanitaire. Un Plan DOOLEL pour un système de santé national, démocratique et populaire assurant la souveraineté sanitaire et un personnel et un matériel en nombre suffisant

STOP À LA CORONA-COMÉDIE DU PRÉSIDENT COMÉDIEN!

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire