ASSAINISSEMENT à DAKAR : De nouveaux ouvrages mis en service à Rebeuss, Colobane, Yoff et Thiaroye

Views: 13
assainissement-a-dakar-:-de-nouveaux-ouvrages-mis-en-service-a-rebeuss,-colobane,-yoff-et-thiaroye

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, en compagnie des autorités de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) a procédé, hier, à la réception d’ouvrages d’assainissement dans les quartiers de Rebeuss et Colobane qui ont amélioré le drainage des eaux usées et pluviales. Des ouvrages similaires ont été réalisés à Yoff et Thiaroye.

Ousmane Niang, notable du quartier de Rebeuss, du haut de ses plus de 70 ans, pousse un grand ouf de soulagement. Ce vieux, qui a connu les difficultés d’évacuation des eaux à la rue de Reims, apprécie l’ouvrage de drainage des eaux pluviales de Rebeuss, réceptionné, hier, par le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, en compagnie du directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), Lansana Gagny Sakho. Accoudé au muret du dispositif du coffret électrique de la station de pompage, le septuagénaire confie que la rue Mangin à l’angle Reims est un point bas qui a toujours été envahi par les eaux de pluie. «Plusieurs mois après l’hivernage, les eaux y stagnaient encore. Cette station a amélioré les choses cette année», dit celui qui est aussi adjoint au délégué de quartier de Rebeuss.
D’un coût de 185.534.813 de FCfa, les travaux de drainage des eaux pluviales de Rebeuss ont permis la construction d’une bâche de pompage, d’une chambre de vannes, la fourniture et la pose de réseau gravitaire, la fourniture et la pose de deux groupes électropompes immergés de 250m3/h, la fourniture et la pose d’une conduite de refoulement, etc.
Au populeux quartier de Baye Laye de Colobane, les populations, heureuses de l’extension du réseau d’assainissement des eaux usées et de la construction d’une station de pompage, ont fait résonner les tambours et dansé pour accueillir le ministre et sa délégation devant ladite station. Mamadou Samb, délégué de quartier Baye Laye de Colobane, qui est né à quelques mètres du site, a rappelé le calvaire auquel les résidents étaient confrontés.

1,3 milliard de FCfa pour les 4 projets
M. Samb soutient que ce quartier situé au cœur de Dakar n’a jamais était branché au réseau d’assainissement. Les populations avaient recours à des systèmes autonomes avec des fosses septiques qu’il fallait vider fréquemment. Cela engendrait souvent des problèmes sanitaires dans ce quartier qui abrite l’un des marchés les plus célèbres du Sénégal. Avec la mise en service de l’ouvrage, ils ont dit toute leur satisfaction, remerciant les autorités étatiques. L’extension du réseau des eaux usées de Colobane et la construction de la station ont coûté 369.665.701 de FCfa à l’Etat du Sénégal.
Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, après avoir constaté de visu la mise en service de ces ouvrages, a rappelé qu’à Rebeuss, (rue de Reims), il s’agit d’un système d’assainissement d’eau pluviale qui a permis d’atténuer les stagnations d’eau durant la saison des pluies grâce à la station de pompage et le réseau au point bas de la zone.
A Colobane, il confirme que le quartier de ‘’Baye Laye’’ n’a jamais bénéficié d’un réseau d’assainissement collectif. «Dans les maisons, il y avait des fosses septiques avec un système d’assainissement autonome avec les charges financières que cela implique car les populations vidaient ces fosses tous les mois», affirme le ministre. Il souligne que ce projet a fait disparaître, pour ces ménages, des charges mensuelles, avec une station de pompage d’une importante capacité. Des ouvrages sont réalisés également à Thiaroye et Yoff. Au cimentière de Thiaroye, cet ouvrage a fait que ce lieu n’a pas connu de problèmes d’inondation cette année. Le quatrième programme concerne Yoff avec des ouvrages d’assainissement à la résidence du Khalife. Selon le ministre, cette réalisation a permis de résoudre les problèmes d’inondation de Yoff. Le ministre a révélé que sur les quatre sites, le coût de ces projets est de 1,3 milliard de FCfa.

Oumar KANDE

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *