Australie: des propos du Premier ministre sur l’esclavage provoquent la colère dans le pays

 Australie: des propos du Premier ministre sur l’esclavage provoquent la colère dans le pays

Le mouvement de contestation historique né aux États-Unis, à la suite de la mort de George Floyd aux mains de la police, s’est propagé sur les terres australiennes. Les manifestants australiens sous la bannière « Black Lives Matter », dénoncent un « racisme systémique » dans leur pays. Des rassemblements visiblement non cautionnés par le Premier ministre Scott Morrison, qui a annoncé jeudi, que les manifestants seront inculpés pour non-respect des règles de distanciation. Il a affirmé par ailleurs que l’esclavage n’a jamais existé en Australie. Des propos qui ont provoqué l’ire dans le pays.

« Mes ancêtres faisaient partie de la première et de la seconde flotte de bateaux à être arrivées en Australie. L’endroit était brutal, mais il n’y avait pas d’esclavage », a affirmé le Premier ministre.

Des critiques, notamment des historiens, des militants et des politiques, n’ont pas tardé à fuser de toutes parts contre le conservateur Scott Morrinson.

« Le Premier ministre devrait se renseigner sur l’histoire du pays qu’il tente de diriger », a ironisé la sénatrice travailliste Malarndirri McCarthy.

L’esclavage a été bien présent en Australie du 19eme siècle jusqu’à la moitié du 20eme siècle. En effet, les populations aborigènes et des prisonniers y étaient imposés à des travaux forcés sans rémunération. De plus, des milliers d’habitants des îles du Pacifique ont été transportés dans le pays – dont certains enlevés, pour travailler dans les plantations.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire