Publicités
Digiqole ads

Bracelet électronique: Macky récuse toute forme de discrimination…

 Bracelet électronique: Macky récuse toute forme de discrimination…

Une surveillance électronique pour lutter contre le surpeuplement des prisons. C’est la méthode que compte adopter le Sénégal. Le ministre de la justice Malick Sall l’a déclarée à la sortie du dernier conseil des ministres. «Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté, le projet de loi modifiant la loi 65-60 du 21 juillet 1965 portant code pénal et consacrant le placement sous-surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines», rapporte le quotidien. Aussi, ajoute le journal, «le projet de loi modifiant la loi 65-61 du 21 juillet 1965 portant code de procédure pénale et introduisant l’assignation à résidence avec surveillance électronique comme alternative à la détention provisoire et le placement sous surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines». Sauf que le président de l’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) veut que « ses mesures soient appliquées sans discrimination ».


De l’avis de Ibrahima Sall « le bracelet électronique ne doit pas être réservé seulement aux hommes politiques ayant maille à partir avec la justice. Il faut que l’équité soit respectée», conformément au souhait du président de la République.
Car, dira-t-il, «le Sénégal est un pays particulier avec ses propres réalités, il faut que les gens concernés soient préparés psychologiquement. Les anciens détenus sont souvent victimes de stigmatisation. Il faut prendre en compte le regard de la société sur la personne portant un bracelet électronique »

P.D.S

Publicités

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire

error: Le contenu est protégé !!