Brésil: Le ministère de la Santé a “perdu toute crédibilité”, accuse un ex-ministre

 Brésil: Le ministère de la Santé a “perdu toute crédibilité”, accuse un ex-ministre

L’ex-ministre brésilien de la Santé Luiz Henrique Mandetta, limogé en avril par le président Jair Bolsonaro pense que le ministère qu’il a eu à gérer, a ” perdu toute crédibilité ” en cette période de crise sanitaire.

“Les médecins ne connaissent rien à la guerre, mais les généraux ne connaissent rien à la santé”, a-t-il affirmé dans un interview accordé jeudi soir à l’Agence France-Presse, concernant la forte présence de militaires au ministère de la santé.

Luiz Henrique Mandetta, médecin de 55 ans, avait été démis de son poste de ministre de la santé en avril en raison de ses nombreuses mésententes avec le président Bolsonaro. Ce dernier ne prenait pas au sérieux la maladie du coronavirus et était contre le confinement.

Le remplaçant de Mandetta n’a pas fait long feu au poste de ministre de la santé. Puisque Nelson Teich démissionne en mai, au bout de quatre semaines. Il est aussitôt remplacé par le général Eduardo Pazuello, qui gère l’intérim.

Le général Pazuello a ainsi nommé une vingtaine de militaires à des postes importants au sein du ministère de la Santé.

Jusque là, le Brésil peine encore à contrôler la pandémie du Covid-19. Avec près de 48.000 morts et plus d’un million de cas de contamination, le Brésil occupe la deuxième place des pays les plus touchés par la pandémie.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire