« Ce n’est pas parce que je veux de la sauce que je vais me retourner la marmite chaude sur la tête ». Kocc Barma Fall

 « Ce n’est pas parce que je veux de la sauce que je vais me retourner la marmite chaude sur la tête ». Kocc Barma Fall

Éphémérides du jour…

Nous sommes mercredi le 05 août 2020 soit le 216 ième jour de l’année du calendrier grégorien. Ci-dessous, quelques événements qui ont marqué le monde et qui, souvent, continuent de marquer notre époque.

Semaine mondiale de l’allaitement maternel :

Le 05 août est la Cinquième journée internationale de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel. Cette dernière est une manifestation soutenue par l’UNICEF et l’Organisation Mondiale de la Santé dont l’objectif est de sensibiliser le public à la problématique de l’allaitement du nouveau-né et d’encourager les futures mamans à allaiter leur bébé. Cette semaine est célébrée du premier au sept août dans plus de 170 pays dans le monde. Ainsi, on peut retenir de cette journée que “L’allaitement est le meilleur investissement pour les familles. Il est crucial pour le développement futur de l’enfant.”

L’Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité (ASP) :

Le 05 août 2013 est créé et fixé par le Décret n° 2013-1063 du 5 août 2013 les règles d’organisation et de fonctionnement de l’Agence d’assistance à la Sécurité de Proximité (ASP). Le but de cette son institution est de répondre aux missions régaliennes de l’État à savoir : d’assurer et de garantir, sur l’ensemble du territoire national, le respect des règles de droit, la protection des libertés publiques et la tranquilité des citoyens.
Ainsi, l’ASP est une personne morale de droit public dotée de l’autonomie financière et est placée sous la tutelle technique du Ministre de l’Intérieur et celle financière du Ministre chargé des Finances. Les activités de l’agence sont fixées dans un contrat de performance indiquant les objectifs qui lui sont assignés en rapport avec ses missions et les moyens mis à sa disposition. De ce fait, l’agent participe, en relation avec les autorités de police et les forces de sécurité (Police et Gendarmerie), à la mise en œuvre d’une police sécuritaire de proximité bâtie autour de la prévention et du partenariat actif entre l’Etat, les Collectivités locales et les acteurs de la vie sociale.

Thomas Sankara renverse le gouvernement de Jean-Baptiste Ouedraogo :

Le 05 août 1983, au Burkina Faso, le régime de Jean-Baptiste Ouedraogo est renversé par le capitaine Thomas Sankara. Ces événements se sont déroulés dans la nuit du 04 au 05 août 1983. Ainsi, l’ancien premier ministre de la Haute-Volta ( Burkina Fasso ) le capitaine Thomas Sankara, orchestre un coup d’État et renverse le gouvernement militaire de Jean-Baptiste Ouedraogo. Ce coup d’État est le troisième réussi en autant d’années dans ce petit pays d’Afrique occidentale et avait 13 morts et 15 blessés, dont 06 citoyens français.
Pour mémoire, le capitaine parachutiste ( Sankara ) a joué un rôle clé dans le coup d’État de 1982 qui a porté Ouedraogo au pouvoir.
A propos de Thomas Sankara, Béchir Ben Yabmed affirmait que Jeune Afrique ce qui suit : « … il aura été pour l’Afrique des années 80 ce que Lumumba a été pour celle des années 60 : un révolutionnaire sincère et brouillon, trop jeune et trop pur pour trouver sa place en politique, y durer. Un jour ou l’autre, les crocodiles devaient l’avaler. Il était d’ailleurs de bon ton, au sein de l’establishment politique africain, d’affecter de ne pas le prendre au sérieux tout en le surveillant du coin de l’oeil. Il agaçait les chefs d’État, et pas seulement ceux de l’ancienne génération. Il dérangeait les notables et donnait mauvaise conscience à ceux qui en avaient gardé une (…) Les jeunes, en revanche, les « sans-voix », avaient fait de Thomas Sankara leur idole ».

Religion :

Le 05 août l’an 2017, Monseigneur Jean-Noël Diouf démissionne de la gouvernance pastorale du diocèse de Tambacounda pour des raisons de santé. Une démission acceptée par le Pape François qui nomme à sa place l’Évêque de Kolda, Monseigneur Jean-Pierre BASSENE, comme Administrateur Apostolique.
Ordonné évêque du diocèse de Tambacounda le 12 novembre 1989, le prélat démissionnaire était âgé de 71 ans alors que l’âge de retraite est de 75 ans.
Docteur en théologie biblique de l’Université grégorienne de Rome, Mgr Diouf est le premier évêque du diocèse de Tambacounda. Il est originaire de Mokane, dans la région de Fatick.

Tels sont les événements que nous avons triés pour vous.

Chaque jour est une histoire.

« Ce n’est pas parce que je veux de la sauce que je vais me retourner la marmite chaude sur la tête ». Kocc Barma Fall

Expressions familières et argotiques du jour :

« Par l’opération du Saint-Esprit »

  • Mystérieusement.
  • D’une manière douteuse.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire