CORONA-BUSINESS! Par Guy Marius Sagna.

 CORONA-BUSINESS! Par Guy Marius Sagna.

En repensant aux étudiants sénégalais de Wuhan qui voulaient revenir au Sénégal, aux Sénégalais.e.s de l’extérieur qui sont rentrés en plein coronavirus, ainsi qu’au débat sur le rapatriement des corps de nos compatriotes morts à l’étranger pendant cette pandémie, je me dis que André Matsua n’avait pas tort. « S’il t’était demandé de choisir entre ta mère et ta patrie, sauve d’abord ta patrie car si ta mère mourrait, tu aurais besoin de terre pour l’ensevelir, et en sauvant la patrie, elle sera ta terre et celles de tes descendants. » Un patriote, c’est-à-dire un anti-impérialiste, c’est alors quelqu’un qui met les intérêts de sa patrie au-dessus de tout. Mais les révolutionnaires anti-impérialistes panafricains n’oublient jamais l’avertissement de Nyerere : « le nationalisme africain n’a aucun sens et est anachronique et dangereux s’il n’est pas en même temps, un panafricanisme. ». Et donc, un progressiste africain doit nécessairement être à la fois anti-impérialiste et panafricain. Au moins.
Alors que le Coronavirus nous dit « vos biens les plus précieux sont souverainetés sanitaire, alimentaire, monétaire, budgétaire… », le président Macky Sall fait fi de ces leçons et va s’endetter, tête baissée, encore auprès du FMI (264 milliards) et de la Banque mondiale (138 milliards) pour avoir ses 1000 milliards. Si Cuba, sans le FMI, avec un blocus économique vieux de plus de 50 ans, a réussi à avoir une espérance de vie de sa population supérieure à celle des Etats-Unis, C’est aussi possible pour le Sénégal et l’Afrique.
Alors que le Coronavirus nous dit « produisez ce que vous consommez et consommez ce que vous produisez », Macky Sall achète des pâtes alimentaires et du riz importé en lieu et place de notre mil, sorgho, riz de la vallée…
Pire, alors que nous disons que 64 milliards à la santé c’est insuffisant, le président et son beau-frère font du corona-business avec nos 6 milliards rien que pour le transport des aides aux populations. Un montant « amer comme la mort ».
Maïmouna Ndour Faye me demandait pourquoi nous ne pouvons pas faire confiance au président de la république en cette période Coronavirus. Le président ne fait jamais ce qu’il dit et ne dit jamais ce qu’il fait. Faire des profits au détriment du peuple est l’essence de la bourgeoisie bureaucratique. Voler le peuple est son existence.
Macky Sall a choisi 6 milliards de francs CFA de transport pour les uns et pas d’hôpitaux, pas d’infirmiers, pas de gants ni de masques ni de respirateurs…pour les autres. Il a choisi de faire du corona-business sur le dos des sénégalais.
Si Walter Rodney a écrit « How Europe underdeveloped Africa », le président de la république écrit sous nos yeux « How Macky Sall underdeveloped Senegal ». Quand nos élus veulent voler, ils construisent des choses incroyablement inutiles au vue des priorités du pays ou ils transportent. On croit transporter du riz mais on enrichit de manière indécente et indue des parasites. Ceux qui gardent le silence en cette période Coronavirus, croient qu’ils gardent le silence pour la patrie mais en réalité il garde le silence devant une vaste entreprise de vol du peuple en pleine pandémie. C’est criminel ! C’est pourquoi, ceux qui pensent qu’il ne faut pas critiquer le président en ces temps de coronavirus doivent lire Tahar Djaout. « Le silence, c’est la mort et toi, si tu te tais, tu meurs, et si tu parles, tu meurs. Alors dis et meurs ».
Le bien-être de nos élus est la malédiction de nos populations. Voilà pourquoi ils sont encore sourds quand nous disons : Suppression du Hcct ! Suppression du CESE ! Suppression de la Commission nationale du dialogue des territoires ! Suppression…
Souvenons-nous-en ! « Une classe, toute l’expérience de l’histoire nous le démontre, n’abdique pas. Placer l’intérêt général au-dessus de l’intérêt particulier alors qu’ils sont antagoniques, est un fait de générosité (…) dont n’est pas capable une classe en tant que classe ».
J’ai eu énormément de plaisir à savourer la générosité de mon camarade Dialo Diop et l’affection de notre mère.
Bonne fête de Pâque à tous! 
Contre le coronavirusContre le corona-businessContre le COLONIAVIRUSEnsemble nous vaincrons.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire