COTE D’IVOIRE: le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro suspendu!

 COTE D’IVOIRE: le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro suspendu!

La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples saisie début mars par Guillaume Soro et ses proches a ordonné dans un arrêt publié ce mercredi que le mandat d’arrêt international émis par la justice ivoirienne à l’encontre de Guillaume Soro soit suspendu. Guillaume Soro faisait objet de poursuites par la justice ivoirienne pour insurrection civile et militaire. En décembre 2019, la justice avait lancé un mandat d’arrêt international contre l’ancien Premier ministre ivoirien. Le candidat pour la présidentielle ivoirienne avait réfuté toutes les accusations en son encontre. La cour a pris la décision unanime d’annuler le mandat d’arrêt sous prétexte que celui-ci risque de « compromettre gravement l’exercice des libertés et des droits politiques des requérants ». De plus, prenant en compte la possibilité de porter préjudice à M. Soro en cas d’innocence, la cour a jugé nécessaire de ne pas prendre le risque d’une erreur judiciaire.

Par ailleurs, cette décision n’a pas bénéficié qu’à Soro. Elle concerne aussi 19 de ses proches détenus en Côte d’Ivoire, accusés de complicité à divers degrés. La cour a ordonné leur mise en « liberté provisoire ». Il s’agirait selon nos sources, de cinq députés et de membres de son parti, dont d’anciens ministres, ainsi que de deux de ses frères.

Cette intervention de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples intervient après que Amnesty International ait demandé le 4 avril dernier des soins en urgence pour le député Alain Lobognon, bras droit de M. Soro, emprisonné et très malade. Guillaume Soro a dès le début qualifié cette affaire de politique. Pour lui, ce n’est qu’une tentative pour le bannir de la course à la présidentielle prévue fin octobre.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire