Crise au club des investisseurs: La tête du Dr Abdourahmane Diouf réclamée mais…

 Crise au club des investisseurs: La tête du Dr Abdourahmane Diouf réclamée mais…

Des membres du club des investisseurs veulent sa démission ou son limogeage. La cause…

Il est reproché au responsable politique de Rewmi, son gros salaire mensuel de 18 millions de FCFA. Une somme jugée exorbitante par des sources proches du dossier. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que le CIS paie tout un cabinet et non la personne du Dr Abdourahmane Diouf.

« Le club des investisseur ne paie pas Abdourahmane Diouf en personne. Il verses des honoraires au cabinet du Dr Diouf qui a mis à la disposition de cette organisation une vingtaine de personnes qui travaillent pour son fonctionnement », relate l’Obs.

D’habitude, précise un proche de Diouf, «les gens recrutent un directeur exécutif à titre personnel. Ce qui n’est pas le cas avec Abdourahmane Diouf. Lui a signé un contrat, par le biais de son cabinet, avec le CIS. Ceux qui parlent de limogeage ne comprennent pas ce qui se passe. On ne peut renvoyer monsieur Diouf avant l’expiration du contrat. Son cabinet a signé un contrat avec le Cis et son ambition est de continuer de l’exécuter.»

Cette précise que les détracteurs du Dr AbdouRahmane Diouf visent plus loin. Ce n’est pas son limogeage ou sa démission qui les intéresse. Leur cible principale est le Directeur général du club des investisseurs, Babacar Ngom, signataire de la motion de soutien en faveur d’Akilée dans sa collaboration avec Senelec.
PDS

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire