Kebetu

Ecole SABS, non « accréditée » au Sénégal et, aux Etats Unis : Avec son diplôme d’études supérieures, l’élève ne sera « admis » dans aucune Université publique…

Views: 23
ecole-sabs,-non-«-accreditee-»-au-senegal-et,-aux-etats-unis-:-avec-son-diplome-d’etudes-superieures,-l’eleve-ne-sera-«-admis-»-dans-aucune-universite-publique…

Ecole SABS, non « accréditée » au Sénégal et, aux Etats Unis : Avec son diplôme d’études supérieures, l’élève ne sera « admis » dans aucune Université publique…
Le Sénégal semble être un pays de merveille où tous les travers son permis. Souvent, l’autorité administrative laisse trop faire. L’affaire de l’Ecole SABS, opérant dans le domaine de l’éducation et de la formation confirmerait si, c’est avéré qu’elle n’a point d’accréditation ni aux Etats Unis, ni au Sénégal, la légèreté de la gestion des questions de la scolarité du pays.

La source de Leral, est formelle dans son engagement à dénoncer une pratique, assimilable à de l’arnaque. C’est plutôt vendre une illusion aux parents d’élèves, nantis qui cherchent la performance ou l’excellence dans des écoles, sous couverture extérieure.

Pire, d’après la source, avec le diplôme d’études supérieures de l’école, les enfants ne seront acceptés dans aucune Université publique. Même, celles privées de l’étranger, refusent les élèves, en provenance de cet établissement scolaire.

Ainsi, l’auteur de cette dénonciation, tenant à partage cette information avec les parents d’élèves, soutient que son fils a été victime de cette arnaque. C’est lorsqu’elle a voulu l’inscrire à l’étranger qu’elle a découvert le « deal ». Ebahie, elle a failli tomber en syncope. Puisque, tout simplement, la scolarité de son enfant a été menacée par l’inconscience de personnes, obnubilées par l’argent gagné dans la facilité…

Après une enquête dans le pays de l’Oncle Sam, l’existence ou du moins, la reconnaissance administrative n’est pas réelle. Et, c’est pareil au Sénégal où l’école est en train de vendre une « illusion ».

Sous ce registre, beaucoup de parents d’élèves sont victimes de cette école. Et, il se dit que la propriétaire de l’école, certainement, c’est une dame, se plaint la source, se fait des milliards de FCfa par an.

Leral

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *