États-Unis: un Singapourien plaide coupable d’espionnage pour la Chine

 États-Unis: un Singapourien plaide coupable d’espionnage pour la Chine

La tension monte de plus en plus entre la Chine et les États-Unis. Le chef de la diplomatie américaine a accusé jeudi le consulat de Chine à Houston d’être “la plaque tournante de l’espionnage chinois”. Vingt-quatre heures après, un ressortissant singapourien a été arrêté par le FBI et a plaidé coupable d’espionnage pour le compte de la Chine aux États-Unis. Devant le tribunal fédéral de Washington, le suspect a plaidé coupable d’espionnage au profit de la Chine. L’information a été donnée vendredi 24 juillet par le département de la Justice américaine. La justice américaine statuera sur son sort en octobre.

Le supposé espion vivait aux États-Unis sous une fausse identité et prétendait recruter des employés gouvernementaux et des soldats américains. Ce qui est en réalité qu’une couverture. L’homme collectait en réalité depuis 2019 jusqu’en 2019, des données sensibles concernant les États-Unis, qu’il transmettait à Pékin.

Arrêté par la FBI, l’agent infiltré inculpé « comme agent illégal pour une puissance étrangère » a admis les faits qui lui sont reprochés vendredi. Un fait qui risque d’envenimer les relations déjà tendues entre les deux puissances.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire