France: « une sanction » pour « chaque faute » ou mot raciste dans la police, promet le gouvernement

 France: « une sanction » pour « chaque faute » ou mot raciste dans la police, promet le gouvernement

Face à la recrudescence des violences policières envers les noirs, le monde est en train de connaitre un vaste mouvement de révoltes contre le racisme et les bavures policières. C’est aussi le cas en France avec récemment des manifestations à Paris en honneur d’Adama Traoré, mort après son interpellation par la police en 2016. En réponse aux exigences des manifestants, le gouvernement français promet des sanctions contre les bavures et les actes racistes.

Passé devant le Sénat ce mercredi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a fait la promesse que « chaque faute, chaque excès, chaque mot, y compris des expressions racistes » ferait « l’objet d’une enquête, d’une décision, d’une sanction », un jour après les manifestations notamment à Paris pour dénoncer « les violences policières ». « Je suis, sur ce sujet, intransigeant », a poursuivi M. Castaner.

Le ministre a tenu à justifier cette décision. « L’exigence que nous avons vis-à-vis des policiers qui fauteraient, c’est garantir la sérénité du travail de l’ensemble de la police et de la gendarmerie, garantir la défense de cette police républicaine qui, au quotidien, combat le racisme, combat l’antisémitisme » a t-il conclu.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire