Guinnée Conakry: dimanche de feu et de sang!

 Guinnée Conakry: dimanche de feu et de sang!

Ce dimanche 22 mars, la Guinée a connu une journée d’affrontements et manifestations qui ont abouti à la mort d’un jeune homme. Malgré la polémique et le refus d’une frange de la population, le Gouvernement d’Alpha Condé a fait tenir les élections législatives et le référendum constitutionnel.

Les images sont choquantes voire même invraisemblable. Des bureaux de votes pillés, le matériel électoral brulé et des bulletins de votes éparpillés çà et là. Ce sont les mots pour décrire l’atmosphère de ce dimanche sanglant en Guinée. A Hamdallaye, un jeune homme du nom de Hafijiou Bah est mort par balles lors des affrontements entre policiers et manifestants, a fait savoir son frère à l’AFP. Une information confirmée par Adourahmane Sanoh, un des chefs de l’opposition.

Pour rappel, depuis octobre 2019, trente-deux personnes ont été tué lors des manifestations de la population Guinéenne qui veut empêcher l’actuel président Alpha Condé de se représenter aux élections présidentielles prochains en modifiant la constitution.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire