Habilitation déconsolidante: le Président Macky SALL fait mal à la démocratie sénégalaise

 Habilitation déconsolidante: le Président Macky SALL fait mal à la démocratie sénégalaise

Ne laissons pas passer cette Loi scélérate, anti constitutionnelle, illégale, inopportune et dangereuse.

IL FAUT LA RETIRER D’URGENCE !

Tout d’abord, en remplaçant l’exposé des motifs du projet de loi d’habilitation, le Ministre de la Justice a fait montre d’irrespect à l’égard de l’Assemblée nationale, de la séparation des pouvoirs. Il a aussi allègrement violé le décret nº 2020-878 par lequel le Président de la République a saisi la Représentation nationale.

En effet, dès l’instant qu’un projet de loi est remis au Président de l’Assemblée nationale, le Ministre ne peut qu’introduire en commission ou en plénière un ou plusieurs amendements. Il n’est pas de ses prérogatives à changer l’exposé des motifs ou un article du projet de Loi en dehors de la procédure de l’amendement.

Le Garde des Sceaux n’est pas habileté à changer, en catimini, l’exposé des motifs qui est une partie intégrante du projet de Loi.

Ses prérogatives se limitent à l’exécution du décret présidentiel ordonnant la présentation à l’Assemblée du projet de Loi d’habilitation. Pas plus !

Ensuite, à cette forfaiture s’ajoute le scandaleux amendement introduit par le Ministre de la Justice par lequel il propose l’habilitation au Président de la République de gouverner par ordonnances de « tous ordres, notamment économique, budgétaire, sécuritaire et sanitaire ».
Avec l’introduction dans le projet la notion de « tous ordres »
le Président Macky SALL ambitionne manifestement de décider à la place de la Constitution, des Lois de la République et légaliser, de fait, une dictature personnelle.

Ce coup tordu est d’autant plus inacceptable qu’il intervient dans un contexte où les menaces qui pèsent sur le peuple Sénégalais appellent à l’unité et à la concorde nationales pour combattre le péril du Covid-19.

Le Président Macky Sall fait mal au Sénégal en voulant profiter de cette situation pour saper les fondements de la République, de la démocratie, de l’Etat de droit.

Au lieu de rectifier ses errements dans la gestion de la crise du Coronavirus avec le retard très préjudiciable de la fermeture des frontières, la non mise en quarantaine des personnes venant de pays impactés et ses hésitations d’interdire les rassemblements et combattre sérieusement le Coronavirus, le Président Macky Sall cherche à renforcer son personnel, déjà excessif.

Avec cette loi d’habilitation, Monsieur Macky Sall tente maladroitement de rééditer le coup fourré du référendum de 1963 donnant naissance au pouvoir personnel liberticide de Senghor.

Cette crise du Coronavirus que nous traversons exige un minimum de dignité de tous les acteurs politiques pour ne ruser avec l’intérêt général.

Le Président Macky SALL se doit d’être à la hauteur des défis comme un vrai LEADER dans des périodes douloureuses de l’histoire de son peuple.

C’est dans cet ordre d’idée, le Président de la République et la Majorité parlementaire doivent se ressaisir et circonscrire la Loi d’habilitation dans le strict cadre de la lutte contre propagation du Coronavirus et ses conséquences Sociales et économiques.

Enfin, la scélérate Loi d’habilitation doit être retirée. Dans cette perspective la situation de lutte contre la propagation du Coronavirus ne saurait servir de justificatif au confinement du débat démocratique et laisser Monsieur Macky Sall légaliser des abus de l’exécutif.

Tout député qui vote cette Loi d’habilitation déconsolidante et de régression démocratique en répondra devant l’histoire.

Vive la République !
Vive la démocratie !
A bas la dictature !

I.S

Article similaire

2 Commentaires

  • Éspérons que le president laisse les magouilles de coté ba diamono nekh.

  • Sinu président loumouy df intérêt bopam lassiy xol..

Laisser un commentaire