« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice ». Montesquieu

 « Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice ». Montesquieu

Éphémérides du jour…

Nous sommes lundi le 20 juillet 2020 soit le 200 ième jour de l’année du calendrier grégorien. Ci-dessous, quelques événements qui ont marqué le monde et qui, souvent, continuent de marquer notre époque.

Journée internationale du jeu d’échecs :

Le 20 juillet de chaque année est célébrée la journée internationale du jeu d’échecs.
La commémoration de cette journée remonte en en 1924, le 20 juillet plus précisément année à laquelle la Fédération Internationale Des Échecs ( FIDE ) a été fondée.
Au Sénégal, il existe un club appelé Le Cercle de Douta Seck qui est un tremplin des jeux d’échecs composé d’une vingtaine de joueurs et le plus reconnu est Daouda Sakho.

Entre Hutu et Tutsi :

Le 20 juillet 1996, des rebelles hutus attaquent un camp tutsi au Burundi, faisant ainsi 320 morts, principalement des femmes et des enfants.

Affaire Hissène Habré :

Le 20 Juillet 2015 est la date qui marque l’ouverture à Dakar du procès d’Hissène HABRE, ex president du Tchad de 1982 à 1990 à la suite d’un coup d’État. C’est le premier procès d’un ex-président sous les auspices de l’Union africaine. C’est la première fois qu’un dictateur africain déchu est jugé dans un autre pays du continent pour des violations massives des droits de l’homme.
Il est condamné à la prison à perpétuité en appel en 2017.

Seydou Madani Sy : premier noir recteur de l’UCAD :

Le 20 Juillet 1971, le Professeur Seydou Madani SY devient le premier sénégalais et recteur noir de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar entre 1971 et 1986. Né le 16 novembre 1933 à Dakar, Seydou Madani Sy est un professeur de Droit. Il devient Garde des Sceaux, ministre de la justice de 1986 à 1990. Il fut aussi ministre conseille spécial du President Abdou Diouf de 1990-1991 et 1993-1997. Ambassadeur du Sénégal à Londres de 1991 à 1993 et Médiateur de la République de 1997 à 2003.

Majmouth DIOP :

Le 20 Juillet 1961, Majmouth DIOP du Parti Africain de l’Indépendance (PAI) est condamné à 9 mois de prison suite aux troubles électoraux ayant occasionné la mort d’un agent de police à Saint-Louis.

Tels sont les événements que nous avons triés pour vous.

Chaque jour est une histoire.

« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice ». Montequieu

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire