(Incroyable!) la robe de Marième Dial fait débat, Caroline Diagne en colère: “j’ai payé 60.000 pour la tenue et…

 (Incroyable!) la robe de Marième Dial fait débat, Caroline Diagne en colère: “j’ai payé 60.000 pour la tenue et…

Dans un texte posté sur facebook, Caroline Diagne en a carrément voulu à la couturière Aya. Elle l’accuse d’avoir donné sa tenue à Marième Dial pour le tournage d’un épisode de “Maîtresse d’un homme marié”. Elle dit aussi être trahit par la maison de couture qui aurait donné son tissu à l’actrice avec un modèle qu’elle avait elle même choisit.


« Bonjour à tous, je vais vous raconter une histoire extraordinaire à travers les réseaux. Un jour, je regardais les modèles de Aya Couture et j’ai vu un modèle qui me plaisait vraiment. Comme j’avais un « bazin » que j’avais ramené avec moi au Sénégal pendant mes vacances, je les (ndlr : Aya Couture) ai appelés pour me renseigner.
Elle m’a fixé un montant de 60.000 Fcfa pour la tenue alors j’ai envoyé mon frère chez eux, le 14 mai exactement. Ils lui ont fait une facture avec un bout de tissu et un rendez-vous pour le 22 mai pour récupérer ma robe. Mon frère a payé le jour-même par Orange Money. Le jour-j, elle a dit que la tenue n’était pas prête et là, elle n’arrêtait pas de raconter des bobards à mon frère jusqu’à ce lundi 1 juin.
Elle a dit que c’était prêt, mon frère est parti là-bas mais elle a fait son cinéma en lui montrant une autre tenue. Ensuite, elle a dit qu’il ne restait plus qu’à faire les rattachements évidemment mon frère a demandé à voir. Et là elle lui dit, comme par hasard, que le tailleur qui a confectionné la tenue et parti fermant celle-ci dans une malle. C’était vers 15 heures, elle lui dit donc de repasser vers 17 heures.
Mon frère s’est disputé avec elle mais après il est parti. J’ai dit à mon frère que c’était trop bizarre et qu’il y avait quelque chose de pas net dans cette histoire. Le soir du lundi 1 juin, comme d’habitude, j’attendais avec impatience ma série préférée MDHM et à ma grande surprise je vois Marème qui arrive portant mon « bazin » bien cousu et du même modèle que j’avais choisi .
Cela m’a fait comme un choc, j’étais écœurée et à la fois indignée. Je ne suis pas une femme qui porte des jugements sans aucune raison. Toute cette histoire est accompagnée de preuves à l’appui. Quelle manque de considération pour la personne ! Qu’en est-il de votre professionnalisme ? C’est malsain ! J’espère que vous en êtes bien consciente. Juste un conseil : vous qui évoluez dans l’audiovisuel, choisissez bien vos partenaires d’habillement et vérifiez bien qu’ils ne vous donnent pas la tenue d’un client à son insu”.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire