Iseg: une cinquantaine de travailleurs monte au créneau pour réclamer leurs salaires

 Iseg: une cinquantaine de travailleurs monte au créneau pour réclamer leurs salaires

Sale temps pour Mamadou Diop Iseg. Toujours dans les liens de la détention, le patron de de l’institut d’entrepreneurship et de gestion (Iseg) devra faire face à un  autre problème. En effet, une cinquantaine de travailleurs de son école Iseg  réclame à leur direction 8 mois d’arriérés de salaire. Dans un document  en possession de nos confères de Walf quotidien, ces employés  étalent leurs souffrances  « Nous sommes plus de 50 pères et mères de famille qui vivent dans cette situation depuis bientôt un an. Certains évoluent dans le sport, d’autres dans le management du groupe. Il s’agit des employés de Pikine, Keur Massar, Guédiawaye, Rufisque, Kaffrine, Fatick, Kaolack, Tamba, Kédougou, Kolda. Aucun parmi nous n’a reçu depuis 8 mois un seul sou venant de l’école » tel est le cri de désarroi  de ces pères de familles.  Ces arriérés de salaire concernent également des agents de sécurité.
Mais ils  ne sont pas les seuls à avoir les cordes de la bourse relâchée puisque les enseignants de l’Iseg vivent aussi la même situation.  Leurs contrats être résiliés par la direction.  Désormais, ces enseignants sont payés à la fin de chaque cours

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire