Kenya : la police impliquée dans la mort de 15 personnes depuis le début du couvre-feu

 Kenya : la police impliquée dans la mort de 15 personnes depuis le début du couvre-feu

Au Kenya, ce n’est pas que le coronavirus qui fait des morts, la police aussi. L’Autorité indépendante de contrôle de la police (POA) révèle à travers un communiqué, l’implication de la police kényane dans la mort de 15 personnes, depuis l’instauration du couvre-feu dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, fin mars.

L’organisme de surveillance de la police a déclaré dans un communiqué avoir reçu 87 plaintes contre la police depuis la mise en place du couvre-feu le 27 mars dernier. Ces dénonciations portaient sur des meurtres, des tirs, des vols, des traitements inhumains, des agressions sexuels, entre autres.

“Après des enquêtes préliminaires, 15 décès et 31 incidents au cours desquels des victimes ont été blessées ont été directement liés aux actions des policiers lors de l’application du couvre-feu”, a déclaré à ce propos l’organe de surveillance de la police.

Des faits qui interviennent au moment où le monde crie son ras-le-bol concernant les violences policières après le meurtre par la police d’un afro-américain. Les forces de police kenyanes sont souvent pointées du doigt par des organisations de défense des droits de l’Homme, qui les accusent souvent de violences et de meurtres, notamment dans les quartiers pauvres.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire