La Liaison Maritime Dakar Gorée retrouve des couleurs

Views: 9
la-liaison-maritime-dakar-goree-retrouve-des-couleurs

Il est loin le temps où rallier l’île de Gorée par le Port de Dakar était constituait un véritable calvaire. Chaloupes en panne, voyage désagréable, longue file d’attente pour acheter un billet au guichet étaient les réponses les plus fréquentes que les usagers recevaient de leurs interlocuteurs. Mais aujourd’hui, la Liaison Maritime Dakar Gorée (LMDG) se porte bien grâce aux mesures prises par le Directeur Général du Port, M. Aboubacar Sedikh BEYE, dès sa prise de service au mois de septembre 2017. « Le trafic a augmenté en 2018 avec 466 000 passagers contre 447 000 en 2017, soit une augmentation hausse de 19 000 passagers.

Les étrangers, notamment les touristes, représentent environ 30% du trafic, soit un nombre de 138 000 passagers ; le reste étant constitué par le trafic local, c’est-à-dire les 328 000 passagers. Ainsi, en 2018, les recettes ont atteint un niveau jamais égalé dans le passé avec plus de neuf cent millions (900 000 000) de francs CFA », affirme  Oumar Ndiaye.

Parmi les mesures prises pour améliorer la qualité du service et le confort des usagers, le directeur de la LMDG veut citer la réhabilitation totale des  chaloupes avec des moteurs neufs et des banquettes plus confortables, la reprise des rotations régulières, après cinq années de perturbations, la réhabilitation de la superstructure ainsi que de la porte du quai de Gorée, la formation et l’équipement des équipages des chaloupes, l’aménagement au niveau de l’embarcadère d’un espace de prières, le réaménagement des guichets pour les rendre plus fonctionnels, l’installation d’un système de communication entre les usagers et les percepteurs.

En plus de ces mesures, la Liaison Maritime Dakar Gorée s’est ouverte aux numérique pour suivre l’air du temps et être en adéquation avec les besoins de ses clients. Ainsi, une page Facebook interactive a été ouverte pour échanger en temps réel avec les usagers.

D’autres innovations technologiques pourraient améliorer la qualité du service de la LMDG dans beaucoup de domaines, notamment au niveau de la billetterie avec un système de paiement électronique et l’instauration de tickets électroniques, du contrôle des accès avec l’identification numérique des passagers, de la gestion du parking avec un système électronique pour la maitrise des flux de véhicules, précise Oumar Ndiaye.

Dans sa logique de croissance, la Liaison Maritime Dakar Gorée est disposée à récupérer les bateaux taxis déjà acquis et immobilisés depuis lors, pour leur exploitation dans le cadre de la diversification de ses services. « A cet effet, il ne faut pas exclure qu’une requête soit faite dans ce sens aux autorités compétentes », annonce le directeur.

A l’en croire, il est certain que la LMDG a un rôle majeur à jouer, précisément dans la mise en œuvre de l’axe II du Plan Stratégique et de Développement du Port, relativement à la mise en place d’une offre innovante pour les services. A cet effet, un plan de transformation de l’embarcadère est en cours d’élaboration pour capter toutes les opportunités offertes, notamment par la découverte du pétrole et du gaz en mer, la mise en service prochaine du TER avec la proximité de la gare et l’ouverture du musée des civilisations noires situé juste à côté.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *