Le Bayern sacré champion d’Allemagne pour la 7e fois consécutive

le-bayern-sacre-champion-d’allemagne-pour-la-7e-fois-consecutive

iGFM-(Dakar) Le Bayern Munich a remporté son 29e titre de Champion d’Allemagne ce samedi en battant l’Eintracht Francfort, le septième consécutif. Malgré sa victoire contre Mönchengladbach, le Borussia Dortmund termine 2e.

C’était écrit qu’ils marqueraient, une dernière fois, ce club de leur empreinte. 72e minute : tout juste entré en jeu, Franck Ribéry s’offre un slalom étourdissant dans la défense de l’Eintracht Franckfort et pique subtilement son ballon au-dessus d’un Kevin Trapp impuissant. Les filets tremblent, l’Allianz Arena exulte, ?Kaiser? Franck s’offre une ultime glissade, torse nu, visage déformé par l’émotion, dans son jardin. Il vient de marquer le quatrième but du Bayern, levant définitivement le doute sur l’identité du futur champion d’Allemagne, et sera rejoint six minutes plus tard par Arjen Robben. La boucle est bouclée, la fête totale, l’émotion ?kolossale.

Les deux joueurs, célébrés avant le match par le Bayern et ses fans, auront donc apporté leur pierre à l’édifice pour leur dernier match de Bundesliga sous le maillot bavarois. Le Bayern n’a fait qu’une bouchée de Francfort (5-1) pour le compte de cette 34e et dernière journée de cette Bundesliga et s’adjuge le 29e titre de son histoire. Le Borussia Dortmund, leader pendant la majorité de la saison, échoue à deux petits points malgré sa victoire face au Borussia Mönchengladbach (0-2). L’hégémonie bavaroise continue, avec ce septième titre consécutif pour les coéquipiers de Franck Ribéry. Dortmund peut nourrir d’immenses regrets.

Le Bayern et le Borussia à égalité… pendant 3 minutes

Les Jaune et Noir y auront pourtant cru, brièvement mais intensément, pendant environ 3 minutes. Le temps pour David Alaba de redonner l’avantage au Bayern (2-1, 53e) après l’égalisation de Sébastien Haller pour Francfort (1-1, 50e). Trois minutes durant lesquelles le Borussia Dormtund était virtuellement à égalité de points avec son concurrent bavarois, espérant un ultime faux pas pour aller arracher ce titre de champion aux points, à défaut de pouvoir le faire à la différence de buts.

Le Bayern avait pourtant très rapidement donné le ton, laissant peu d’espoir à son poursuivant : dès la 4e minute, Kingsley Coman trompait Trapp et assurait virtuellement le titre au club bavarois. En face, un Dortmund peu inspiré peinait à se défaire d’un Borussia Mönchengladbach qui pouvait encore espérer accrocher la Ligue des champions. Les buts de Sancho (1-0, 45e) et Reus (2-0, 54e) n’auront pas suffi. Dortmund est vainqueur mais à terre, leader pendant 20 journées durant la saison mais battu par un Bayern implacable dans le sprint final. Ils ne peuvent que s’incliner et regarder, de loin, Ribéry, Robben et les autres fêter un titre qui leur était pourtant promis.

L’Equipe

Leave a reply