Le juriste Ndiogou Sarr sur l’Etat d’Urgence : « Pourquoi c’est l’Ultime prorogation… »

 Le juriste Ndiogou Sarr sur l’Etat d’Urgence : « Pourquoi c’est l’Ultime prorogation… »

Le président de la République a encore prorogé le décret de l’Etat d’Urgence. Pour une troisième fois. Mais aussi la dernière, si on se fie à la lecture de ce professeur en droit public, Ndiogou Sarr.

Il nous apprend dans l’As « qu’il n’y a plus possibilité de prolonger à la fin de cette prochaine séquence. La constitution reconnaît au président d’instituer un état d’urgence pour une durée de 12 jours. En dehors de ces 12 jours, le président, s’il veut continuer, va solliciter une autorisation de l’Assemblée nationale, et celle-ci a donné suite à cette demande lorsqu’on votait la loi d’habilitation. Donc la durée légale de cette prorogation est de trois mois après l’autorisation.»

Dans ce cas de figure, le Chef de l’Etat avait préféré procéder par séquences « pour rapporter la mesure si la situation l’exige », selon toujours l’enseignant-juriste qui précise que Macky Sall pouvait laisser passer les trois mois sans rien dire.

Mais, explique-t-il, «les trois mois étant épuisés, il n’y a plus de légalité et plus d’état d’urgence. Et l’assemblée nationale ne pourra plus revenir le proroger. Quand les trois mois seront épuisés vers le 2 juillet, un autre état d’urgence ne sera possible qu’avec une autre législation. C’est-à-dire en décrétant un nouvel état d’urgence qui sera motivé et justifié.»
PDS

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire