« Le malheur d’un malheur est le malheur qui rappelle ce malheur ». Abdou Nasser Manou Sekou.

 « Le malheur d’un malheur est le malheur qui rappelle ce malheur ». Abdou Nasser Manou Sekou.

Éphémérides du jour…

Nous sommes vendredi le 05 juin 2020 soit le 155ème jour de l’année du calendrier grégorien. Ci-dessous, quelques événements qui ont marqué le monde et qui, souvent, continuent de marquer notre époque.

Journée mondiale de l’environnement :

Le 05 juin de chaque année est célébrée la Journée mondiale de l’environnement.
« L’Organisation des Nations Unies, consciente que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, a désigné le 05 juin comme Journée mondiale de l’environnement. La célébration de cette journée nous permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l’opinion publique et donner aux individus, aux entreprises et aux collectivités le sens de leurs responsabilités en ce qui concerne le protection et l’améliore l’environnement ».
La célébration de cette journée est lancée depuis 1974.
Au Sénégal, elle se manifeste à travers des journées de Set-Sétal, netotoyage des fonds marins, reboisement et sensibilisation sur le bradage du littoral.

Ouverture du procès en appel de Khalifa Sall :

Le 05 juin 2018, après une condamnation à 05 ans de prison en première instance pour « escroquerie portant sur des fonds publics », est ouvert devant la Cour d’appel de Dakar Le procès en appel de Khalifa Sall maire de Dakar.
Cependant, le procès sera renvoyé le 09 juillet 2018.
Pour rappel, Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar a été condamné le 30 mars à cinq ans de prison et une amende de 05 millions de francs cfa pour « escroquerie portant sur des fonds publics » et « faux en écriture » évalués à environ 2,5 millions d’euros entre 2011 et 2015.
Plusieurs manifestations ont été organisées par ses partisans pour demander sa libération comme celle du 28 octobre 2017.
Aujourd’hui, Khalifa Ababacar Sall hume l’air de la liberté depuis le 29 septembre 2019 par grâce présidentielle mais il reste inéligible.

VIH, SIDA :

Le 05 juin 1981, aux États-Unis, une revue scientifique parle d’une nouvelle maladie, d’une forme de pneumonie ayant touché 05 personnes. C’est un nouveau virus, Virus de l’immunodéficience humaine, le VIH.
Cette date marque le début du «  syndrome immunitaire de déficience acquise », le SIDA.

Discours de Mohameden Ould Babbah, Mauritanie :

Le 05 juin 1965, « au lycée de Nouakchott, dont le proviseur est encore un Français et qui délivre une équivalence du baccalauréat français, Mohameden Ould Babbah, arabisant prononce le discours d’usage lors de la distribution des prix ».
Étaient présents à cette cérémonie le président de la République, le corps diplomatique dont son doyen, l’ambassadeur de France, à l’époque Jean-François Deniau. Il affirmait: « Une réforme profonde s’impose; s’obstiner à l’ignorer est une erreur grave ». Et de plaider pour «  une arabisation progressive, non seulement de structurées mais aussi du contenu éducatif et formateur de notre enseignement » tout en admettant que « le français restera longtemps un auxiliaire utile pour l’arabe ».

Senghor et Lamine Gueye:

Le 05 juin 1946, Léopold Sédar Senghor et Lamine Gueye sont réélus députés lors des élections de la deuxième constituante.
En effet, étant l’homme politique le plus vue de la colonie, en 1945, « il coopte Léopold Sédar Senghor pour se présenter avec lui sous la bannière du Bloc socialiste, son parti affilié à la SFIO en vue de l’élection d’abord à la Constituante et ensuite à l’Assemblée Nationale.

Tels sont les événements que nous avons triés pour vous. Chaque jour est une histoire.

« Le malheur d’un malheur est le malheur qui rappelle ce malheur ». Abdou Nasser Manou Sekou.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire