Le Sénégal, un pays à Oryx ( haut risque) par Papa Amadou Diop

 Le Sénégal, un pays à Oryx ( haut risque) par Papa Amadou Diop

C’est avec une grande consternation et indignation que j’essaierai d’écrire ces lignes.
L’homme fut depuis très longtemps un danger pour son environnement.
Il a été privilégié par le créateur de jouir de la nature et de tout ce qui la compose.
Par ce pouvoir il lui arrive d’en abuser.
Il lui arrive au delà de ses besoins primaires, de vouloir satisfaire son égo en détruisant certaines espèces ( plantes, animaux, ressources naturelles etc) parfois très rares.
C’est ainsi qu’il a été jugé nécessaire de procéder à une protection de l’environnement en mettant en vigueur des mesures contrôlées par un Ministère spécifique de l’environnement.
Au Sénégal nous avons eu la chance d’avoir une nature extraordinaire. Ce qui nous a donné droit de disposer de différents parcs nationaux dont celui de Dakar (Hann) et l’autre de Tambacounda (Nioko lokoba).
Ces zones sont très prisées par les touristes qui nous viennent de partout dans le monde.
Cependant le gardien de notre environnement que je nomme “haut risque”, chargé du très important ministère de l’environnement et du développement durable s’avère un haut risque pour certains de nos espèces très rares appelées oryx.
Il se trouve qu’il lui arrive de vouloir renforcer son réserve privé en bêtes et lui vient l’idée d’y transférer quelques de nos oryx. Ce qui occasionnera la perte de deux de ces malheureux animaux.
N’étant pas témoins des faits nous sommes loin de savoir dans quelles conditions ces pauvres animaux ont été transportés au point d’en perdre leur vie.
Mais ce qui est dérangeant voire insupportable dans toute cette histoire, est l’arrogance avec laquelle ledit Ministre a eu a appréhender l’événement.
Sachez bien Monsieur ”Haut risque” que nous ne vous pardonnons pas cet acte ignoble découlant de votre irresponsabilité dosée égocentrisme.
Si nous nous indignons pour cette fois ci c’est parce qu’il s’agit bien d’une perte de bien publique et ce n’est pas votre première négligence.
Nous n’oublions pas votre grosse arrogance lorsqu’il s’agissait du reboisement que vous effectuiez en vous permettant de garder inutilement vos chaussures sur une natte pour peut être ne pas garder contact avec le sol.
Soyez bien alerter Monsieur Sall, nous ne vous permettrons point de porter préjudice à notre patrimoine pour quelconque raison.
Prenez ces lignes comme un avertissement de la part de tout citoyen ayant droit de jouissance sur ces oryx enterrés dans votre ventre.

Papa Amadou Diop

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire