Nigeria : au moins 53 personnes tuées dans deux attaques jihadistes dans le nord-est

 Nigeria : au moins 53 personnes tuées dans deux attaques jihadistes dans le nord-est

C’est un week-end très meurtrier qu’a connu la zone nord-est du Nigeria. Des jihadistes affiliés au groupe État islamique ont tué samedi dans le village de Goni Usmani, à 60 km de Monguno, au moins 38 personnes, selon les informations recueillies par l’AFP, le dimanche. Une autre attaque perpétrée par des éléments du même groupe, le même jour, a fait état d’au moins 15 morts, révèle une source locale.

En effet, les combattants du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) ont attaqué le village de Goni Usmanti samedi, et se sont confrontés à une milice d’autodéfense locale, tuant ainsi des habitants qui tentaient de fuir le village.

Selon le chef de la milice locale Babakura Kolo, “les insurgés ont tué 38 personnes, dont six miliciens, qui avaient engagé le combat avant d’être défaits”.

Une autre source du village révèle que les jihadistes ont tiré sur un camion plein de commerçants, avant d’y mettre le feu.

“Nous ne savons pas combien de personnes il y avait dans le camion”, a-t-il précisé, “il était totalement carbonisé, ce qui rend difficile l’identification des corps. Seuls deux passagers ont pu sauter et s’échapper”

Par ailleurs, dans le village de Monguno, un membre de la milice d’autodéfense locale affirme que “le nombre de tués est désormais de 15, dont neuf soldats, un milicien et cinq civils”.

I.S

Article similaire

1 Commentaire

  • Très bien dit

Laisser un commentaire