Nous sommes mardi le 21 juillet 2020 soit le 201 ième jour de l’année du calendrier grégorien.

 Nous sommes mardi le 21 juillet 2020 soit le 201 ième jour de l’année du calendrier grégorien.

Éphémérides du jour…

Nous sommes mardi le 21 juillet 2020 soit le 201 ième jour de l’année du calendrier grégorien. Ci-dessous, quelques événements qui ont marqué le monde et qui, souvent, continuent de marquer notre époque.

Journée mondiale de la malbouffe :

Le 21 juillet de chaque année est célébrée la journée mondiale ou internationale de la malbouffe. Cependant, il faut noter que cette journée tarde encore à prendre sa place parmi les journées internationales célébrées par les Nations unies. C’est au États-Unis d’Amérique qu’est née cette journée à travers le nom de Junk food world day.
Les termes malbouffe ou junk food désignent toutes les nourritures trop grasses, trop sucrées, trop riches, qui font le quotidien de l’américain moyen.
Lui consacrer une journée mondiale c’est peut-être enfin se rendre compte de ce que ce type d’alimentation peut avoir de néfaste pour la santé… mais de là à changer les habitudes !
C’est pourquoi désormais, tous les produits issus de l’industrie agro-alimentaire devront afficher sur leur emballage une “note” établie sur des critères de santé. Sus au gras, sus aux sucres, les consommateurs sont invités à prendre conscience de ce qui les empoisonne !

Xi Jinping à Dakar :

Le 21 juillet 2018, dans le cadre d’une mini-tournée en Afrique, le Président chinois est arrivé à Dakar pour une visite officielle de deux jours. 21 Juillet 2018.
A l’occasion de cette visite, le président chinois a signé dix accords bilatéraux avec son homologue sénégalais, M. Macky Sall avant de s’envoler vers Kigali puis Johannesburg pour le sommet des BRICS.
Il faut noter que la Chine est devenue depuis l’an 2005, suite à la reprise de ses relations diplomatiques avec le pays de la Téranga, le deuxième partenaire et créancier du Sénégal, derrière la France, dans le financement de son développement. Depuis cette date, les fonds accordés par les Chinois s’élèvent à plus de 1 206 milliards francs CFA (1,8 milliard d’euros) sur lesquels 963 milliards de CFA ont été mobilisés entre 2012 et 2018, soit 80 % de ce montant.

École normale des Jeunes Filles de Rufisque :

Le 21 Juillet 1938 est né l’arrêté numéro 2403/E du 21 juillet 1938 instituant une École normale de jeunes filles de l’AOF. Il s’agit de l’Ecole normale des Jeunes Filles de Rufisque.
La fondation d’une École normale d’institutrices en Afrique occidentale française en 1938 constitue dans son principe une révolution sur le plan des perspectives scolaires et professionnelles offertes aux jeunes femmes africaines par l’administration française.
Si l’on considère le système éducatif colonial dans son ensemble, cet établissement permet aux africaines d’accéder à un enseignement « supé- rieur », et instaure de ce fait une mixité nouvelle au sein de l’institution
scolaire et, du moins en théorie, une forme d’égalité professionnelle. Jusqu’à
cette date, seules les sections sages-femmes et infirmières-visiteuses de
l’École de médecine et de pharmacie offraient aux filles la possibilité de
poursuivre leurs études et d’exercer une profession salariée dont le statut,
aussi prestigieux fût-il, restait cependant inférieur à celui des auxiliaires masculins .
A partir de 1938, les jeunes filles africaines peuvent prétendre,
au même titre que les garçons, exercer un métier socialement reconnu et leur assurant une relative indépendance intellectuelle et financière.

Fin de la Première Guerre d’Indochine :

Le 21 juillet 1954, les Accords de Genève marquent la fin de la Première Guerre d’Indochine entre la France et la République démocratique du Viêt Nam déclarée le 2 septembre 1945 par le président Ho Chi Minh à Hanoï. Le traité est rédigé suite à la capitulation française de la bataille de Diên Biên Phu. Il est ratifié le 21 juillet 1954 à Genève entre la République française pour laquelle le Général Henri Delteil représente le gouvernement Mendès-France et la République démocratique du Viêt Nam.

Création du corps des tirailleurs sénégalais :

Le 21 juillet 1857, Napoléon III signe le décret de Plombières-les-Bains qui donne naissance au corps des « tirailleurs sénégalais ». Ce texte fait suite à la carence de recrues venues de métropole, constatée par le gouverneur général de l’Afrique occidentale française, Louis Faidherbe.
Faidherbe étant installé à Dakar au Sénégal, ce corps allait prendre le nom « générique » de « Tirailleurs sénégalais ». Nom générique, car  ces soldats viendront non seulement du Sénégal mais de toute l’AOF et parfois de l’Afrique Équatoriale Française (AEF).  Par ailleurs, ils se distinguaient des Tirailleurs algériens et marocains rassemblés dans « l’Armée d’Afrique ». Au départ, le corps des « Sénégalais » fut composé d’anciens esclaves qui retrouvaient leur liberté au prix d’une douzaine d’années d’engagement. Jusqu’en 1905, ce corps intègre donc des esclaves rachetés à leurs maîtres, puis des prisonniers de guerre et même des volontaires ayant une grande diversité d’origines.

Neil Alden Armstrong, premier homme à avoir posé le pied sur la Lune :

Le 21 juillet 1969, pour la première fois, dans le cadre d’une mission du programme américain appelée Apollo, des hommes marchent sur la lune. Ce qui a permit ainsi à l’agence spatiale américaine, la NASA de remplir l’objectif fixé par le Président John F. Kennedy en 1961 de poser un équipage sain et sauf sur la lune avant la fin des années 1960 dans le but de démontrer la supériorité des États-Unis sur l’Union soviétique mise à mal par les succès soviétiques au début de l’ère spatiale dans le contexte de la guerre froide qui oppose ces deux pays.

Tels sont les événements que nous avons triés pour vous.

Chaque jour est une histoire.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire