Nous sommes mardi le 28 juillet 2020 soit le 208 ième jour de l’année du calendrier grégorien

 Nous sommes mardi le 28 juillet 2020 soit le 208 ième jour de l’année du calendrier grégorien

Éphémérides du jour…

Nous sommes mardi le 28 juillet 2020 soit le 208 ième jour de l’année du calendrier grégorien. Ci-dessous, quelques événements qui ont marqué le monde et qui, souvent, continuent de marquer notre époque.

Journées mondiales contre l’hépatite :

Le 28 juillet de chaque année est célébrée la Journée mondiale contre l’hépatite. L’hépatite B est une hépatite virale due à une infection par le virus de l’hépatite B ( VHB ) et entraînant une inflammation du foie. Le choix de cette date n’est pas fortuit. En effet, c’est en cette date ( le 28 juillet) qu’est né le lauréat du Prix Nobel, le Dr Baruch Blumberg, qui a découvert le virus de l’hépatite B et mis au point un test et un vaccin contre ce virus. Il s’agit en cette journée est d’intensifier les efforts internationaux de lutte contre cette maladie, d’encourager l’engagement des individus, des partenaires et du grand public, ainsi que de souligner le besoin d’une riposte mondiale plus énergique, telle qu’elle est décrite dans le Rapport mondial de l’OMS sur l’hépatite publié en 2017.
La principale lacune à combler a trait à la faible couverture du dépistage et du traitement pour atteindre les buts mondiaux de l’élimination d’ici à 2030.

Cheikh Ahmadou Bamba « day » :

Le 28 Juillet est la date qui marque la célébration de la Journée culturelle cheikh Ahmadou Bamba par la ville de New York. Appelée «Cheikh Ahmadou Bamba day» institué par le maire de New York, David DINKINS, à l’occasion d’une visite aux Etats-Unis d’Amérique de Serigne Mourtalla MBACKE, fils de Cheikh Ahmadou Bamba MBACKE. Les journées démarrent le 20 juillet par une série d’activités culturelles et religieuses gratuites qui honorent la communauté sénégalaise et africaine vivant au pays de l’Oncle Sam. Et les activités se terminent toujours par une grande marche populaire.
Pour mémoire, Ces journées ont démarré pour la première fois en 1987 lorsque le marabout Sérigne Mourtada Mbacké est venu à New-York sur proposition de Sérigne Moustapha Mbacké gainde fatma lui-même petit-fils de Serigne Touba ; il fut le premier à créer un daïra mouride en sol américain. C’est lui qui a introduit le chef spirituel mouride à Balozi Harver un des leaders de la communaute noire de l’État de New-jersey avant que ce dernier ne l’introduise, à son tour, à David Dinkins alors chef de quartier de Manhattan. Dinkins espérait tirer de ce contact avec le marabout sénégalais les prières qui lui permettront de gagner la mairie de New York qu’il briguait en ce moment.
Après les prières du marabout, Dinkins remporta haut la main les élections municipales et devint le premier maire noir de New York, la plus grande métropole américaine.

Conférence internationale de préfiguration du Musée des civilisations noires :

Du 28 juillet au 31 juillet 2016 s’est tenue à Dakar à King Fahd Palace la conference internationale de préfiguration du Musée des civilisations noires de Dakar. A l’occasion, 47 participants internationaux et une centaine de nationaux ont été à Dakar pour discuter du contenu du musée.
Le professeur Ibrahima Thioub déclarait en prélude de cette conférence que le musée fera la «promotion de la diversité culturelle», devra «participer à la préservation des éléments les plus représentatifs du patrimoine culturel du monde noir et affirmer l’engagement du Sénégal dans le combat pour la préservation de la diversité des formes d’expressions culturelles du monde noir, un des piliers de l’unité plurielle de notre humanité».

Bouna Albouri Ndiaye :

Le 28 Juillet 1952 est la date qui marque le décès de Bouna Albouri Ndiaye, dernier Bourba Djolof. De son vrai prénom Yéli Birayamb, Bouna Alboury Ndiaye est le fils d’Alboury Penda Ndiémé et de la Linguère Madjiguène Bassine Ndiaye. Il est né à Yang-Yang en 1878 et est mort à Louga le lundi 28 juillet 1952 et était le plus jeune bourba – Djoloff, le trente-huitième plus précisément. Il a été le premier au Sénégal à annoncer le dialogue islamo-chrétien lors de sa rencontre historique à Yang-Yang en 1923 avec l’archevêque de Dakar de l’époque Mgr Jalabert. Puis sa rencontre en 1936 avec l’archevêque de Paris, le cardinal Verdier. C’était au lendemain de la cérémonie d’inauguration de la cathédrale de Dakar.
Sa devise était : : « Quiconque profite des deniers d’un pays qui lui est confié ne servira jamais ce pays. »

Deux rois en un an :

Le 28 Juillet l’an 2018, en lutte sénégalaise Eumeu Sène arrache le titre de Roi des arènes à Bombardier au stade Léopold Sédar Senghor à Dakar. Une année après, le 28 juillet 2019 plus précisément, Modou Lô s’adjuge le titre de Roi des Arènes en terrassant Eumeu SÈNE.

Tels sont les événements que nous avons triés pour vous.

Chaque jour est une histoire.

« Il y’a trois sortes d’hommes avec lesquels il est utile de se lier d’amitié : les hommes droits, les hommes sincères et les hommes qui ont beaucoup appris ». Confucius

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire