Kebetu

Oh non…70 jours de jeûne, Non-Stop!

Views: 347
oh-non…70-jours-de-jeune,-non-stop!

iGFM- Vingt-trois jours encore à tenir. Mais bon, soyons positifs… Plus que trois semaines ! Sauf que le Carême n’a pas suffi. Il faut aussi qu’on enchaîne avec le Ramadan… Mais cette fois, par manque de choix.

C’est vrai ! Remarquez avec la chrétienne que je suis, combien la journée, il devient dur –qu’ai-je dit ?- impossible de se nourrir pendant ce très cher mois béni.

Le matin, j’ai beau faire le tour des petites boutiques du quartier à la recherche d’une croustillante miche de pain, rien ! Rien ! Même pas un bout de pain mal conservé et sec à vous déchirer la mâchoire. Nada !

Encore heureuse que je ne vive pas loin d’une Brioche dorée. Sauf que, là encore, pas grand effort pour dorer cette brioche tant promise. Que des restes de la veille au soir. Plus aucun four chaud depuis !  Et je les comprends ! Qui se fatiguera à faire du pain pour les quelques 5% de chrétiens ? Même pas moi, si j’étais pâtissière…

Et pour les petits bouts de pain affamés qui te supplient de les acheter, la vendeuse te les donnera avec, sur son visage, une expression du style : «Compatis way !» Je prends quand même.

A midi, la petite tranche de pain que j’ai miraculeusement ramassée, et avidement engloutie, on est d’accord qu’elle n’est plus là. L’estomac commence à faire des siennes. Je l’avais pourtant informé. Mais que voulez-vous ? J’ai faim.

Deux choix :

1) chercher à manger, en trouver après des semaines de pèlerinage et au moment de profiter des fruits de mes efforts, être regardée par mes chers collègues musulmans comme si j’avais volé leur mouton de Tabaski.

2) Manger ce qui me tombe sous la main, l’avaler avec des pincements au cœur, compatissant à la faim de ceux qui m’entourent, et être observée quand même comme une bête de foire.

Ah ! Parce que j’ai oublié de vous dire, très chers tous, que même les restaurateurs qui amenaient du bon thieb chaud et bien épicé dans les bureaux, nous désertent pendant le Ramadan. Les quelques chrétiens qui ne jeûnent pas vont devoir se joindre à l’ambiance du moment.

Et pour bien clore la journée, les embouteillages causés par ces heures de descente actuellement perturbées, ça va encore.  Il faudra en plus braver la longue et interminable queue dans les différentes boulangeries, si j’espère déguster un bon pain chaud, la nuit au moins. Et là encore, il ne faudra pas trainer les pieds. Sinon nos chers musulmans, qui ont passé la journée à éviter de sentir cette famine dans leur ventre, vont tout rafler et m’enlever jusqu’à la petite force de me plaindre.

Et ça ne fait même pas une semaine que cela a commencé ! Mais bon, écoutez, jeûnons ! On a surmonté 40 jours. 30 de plus, au fond, c’est bénef pour la santé !  Pourvu que mon estomac tienne !

Monia Inakanyambo

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *