Réponse au secrétaire général de l’ONU : “ne pleurez pas sur nous mais plutôt sur vous même… les africains n’ont pas besoin de vos vaccins”

 Réponse au secrétaire général de l’ONU : “ne pleurez pas sur nous mais plutôt sur vous même… les africains n’ont pas besoin de vos vaccins”

Berlin, Germany – November 04: Antonio Guterres, High Commissioner for Refugees of UNHCR, attends a press conference in german foreign office on November 04, 2015 in Berlin, Germany. (Photo by Michael Gottschalk/Photothek via Getty Images)

Au cours d’une interview accordée à France 24 et RFI, Monsieur Antonio Guterres, le Secrétaire Général de l’ONU, a déclaré : « Il y aura nécessairement des millions de morts » en Afrique du fait du COVID-19. Il a donc demandé aux pays du G20 de coordonner leurs actions pour trouver des traitements et vaccins pour éviter le pire à l’Afrique.

Il est bon de rappeler à Monsieur Guterres que l’Afrique dans son immense majorité a conservé les valeurs morales. Elle a refusé l’homosexualité, l’avortement, la fabrication de bombes bactériologies ou de virus dans ses laboratoires. L’Afrique ne compte pas sur le dieu argent, encore moins sur des Hommes ou des organisations telles que l’ONU ou l’OMS. L’Afrique compte sur elle-même et sur Dieu.

NON, Monsieur Guterres, l’Afrique ne mourra pas de ce virus par millions comme vous l’avez déclaré. L’Afrique ne tuera pas ses retraités pour équilibrer son système de sécurité sociale. L’Afrique n’attendra pas l’OMS pour utiliser la chloroquine ou l’apivirine (invention d’un chercheur Africain) pour soigner ses malades. L’Afrique les sauvera par la grâce de Dieu.

Les Africains seront épargnés parce qu’ils invoquent la miséricorde de Dieu Tout Puissant, jour et nuit. Ils comptent sur la protection Divine. Rappelez-vous que le peuple de Dieu a traversé le désert, où il n’y avait ni nourriture, ni eau, ni infrastructures de santé. Ils ont survécu aux serpents brûlants et à tous les obstacles parce Dieu est venu à leur secours.

Les Africains, par ma voix, vous disent : « Ne pleurez pas sur nous, mais pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants. » Pour une fois, les « pauvres Africains » ne mourront pas par millions, ils résisteront et ils seront immunisés. Ils ne paieront pas pour des recherches scientifiques immorales.

NON, Monsieur Guterres, avec tout le respect que nous vous devons, les Africains n’ont pas besoin de vos vaccins. Ces vaccins seront plus utiles dans les « pays riches » du G20 qui représentent 90% des infections au niveau mondial, selon vos propres statistiques. Merci infiniment pour votre amour pour les Africains. Ils vous en seront toujours très reconnaissants.

Arnaud KOUASSI

Murtudo Murti

Article similaire

Laisser un commentaire