Retarder le vieillissement serait tout à fait possible, expliquent des scientifiques !

 Retarder le vieillissement serait tout à fait possible, expliquent des scientifiques !

Le vieillissement des cellules de chaque personne détermine sa durée de vie. Des chercheurs ont reprogrammé tout le circuit moléculaire qui permet d’optimiser positivement le processus de vieillissement des humains.
Dans l’entame de cette nouvelle décennie, la biologie moléculaire réalise de très belles prouesses. Des chercheurs en biologie moléculaire de l’Université de Californie, ont formulé une très belle et pertinente analyse sur la recherche du phénomène mystérieux qui est le vieillissement.
Leur publication dans la revue Science est parue ce 17 juillet et a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par le monde scientifique.
Ils expliquent que des cellules provenant du même matériel génétique et vivant dans le même environnement pouvaient vieillir à des vitesses disproportionnées.
Ces expériences ont été réalisées sur des levures, les scientifiques ont constaté que les cellules prennent très tôt la voie du vieillissement et la suivaient tout au long de leurs durées de vie.
“Pour comprendre comment les cellules prennent ces décisions, nous avons identifié les processus moléculaires sous-jacents à chaque voie de vieillissement et les connexions entre eux, révélant un circuit moléculaire qui contrôle le vieillissement cellulaire comme les circuits électriques contrôlent les appareils ménagers”, explique Nan Hao, auteur et initiateur de l’étude.
Suite à la conception d’un modèle de vieillissement, les chercheurs ont finalement parvenu à l’optimisation de ce processus.
C’est à l’aide de simulations informatiques très complexes qu’ils ont réussi à reprogrammer une nouvelle voie de vieillissement qui permettrait de prolonger la durée de vie des humains.
Ils expliquent que:
“Notre étude évoque la possibilité de concevoir des thérapies génétiques ou chimiques pour reprogrammer le vieillissement des cellules humaines dans le but de le retarder et de faire durer la santé” .
Cependant, après maintes expérimentations sur des levures, les chercheurs projettent de tester leur modèle sur des cellules humaines.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire