Kebetu

Si une femme force un homme à avoir des rapports sexuels, est-ce un viol ?

Views: 15
si-une-femme-force-un-homme-a-avoir-des-rapports-sexuels,-est-ce-un-viol-?

Une proportion non négligeable des victimes de viol ou d’agressions sexuelles sont des hommes. Une étude menée en Angleterre a indiqué que 3 % des hommes interrogés ont rapporté avoir eu un rapport sexuel non consenti en tant qu’adulte, 5 % ont eu un rapport sexuel non consenti en tant qu’enfant (moins de 16 ans), et 8 % ont eu un rapport sexuel consenti en tant qu’enfant (même si illégal d’après la loi anglaise).

Fréquent en France

En France, 5 % de la population française masculine a déclaré avoir subi des rapports sexuels forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie (à comparer à 16 % de la population française féminine), ce qui porterait le nombre de victimes hommes à plus de 1,6 million, d’après une étude officielle de 2006. Les mêmes études reportent que 46 000 hommes ont déclaré avoir été victimes d’au moins un acte de violence sexuelle dans la seule année de 20092. Les violences sexuelles contre les hommes, comme celles contre les femmes, sont sous-déclarées.

En général, le viol est perçu comme un crime contre les femmes (et historiquement a été défini de cette manière), même si plusieurs cas de viol contre une victime homme ont été le sujet de discussions au début des années 20103.

En France, l’article 222-23 [archive] du Code pénal dispose que : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol ».

Les lois mises en branle

Le projet de loi mené par Marlène Schiappa et adopté le 1er août 2018 a permis d’inclure dans la définition juridique du viol le cas des hommes et des garçons ayant subi des fellations forcées ou ayant été contraints de pénétrer l’auteur du viol. L’article 222-23 du Code Pénal a ainsi été modifié : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui ou sur la personne de l’auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol ». 7,8 Le viol des hommes par des femmes est l’objet de peu de recherches par rapport à d’autres formes de violence sexuelle.

L’aide pour les hommes victimes est aussi limitée. De plus, aucun centre d’accueil de victime n’est dédié aux victimes hommes au Sénégal, contrairement au Royaume-Uni ou à l’Allemagne. Les associations qui aident les victimes de viol, telles que Collectif féministe contre le viol, Stop violences femmes ou encore SOS femmes, tendent à exclure par leur nom les hommes, même si elles leur sont ouvertes.

Le tabou

Il existe aussi un grand tabou autour des viols d’hommes. Dr. Maeve Eogan et Deirdra Richardson, respectivement la directrice médicale du centre de traitement des victimes d’agression sexuelle (Sexual Assault Treatment Unit, SATU) du Rotunda Hospital et une examinatrice médico-légale des agressions sexuelles, ont dit que le viol des hommes est toujours un sujet tabou et a une connotation négative parmi les hommes hétérosexuels et homosexuels.

Généralement, les hommes qui sont victimes essayent de se cacher et nier leur victimisation, semblablement aux victimes femmes, sauf s’ils ont des blessures graves. À terme, ceux-ci pourront être très vagues dans l’explication de leurs blessures lorsqu’ils cherchent des services médicaux ou psychiatriques. Il est difficile pour les hommes victimes, qu’ils soient hétérosexuels ou homosexuels, de déclarer l’agression sexuelle dont ils ont fait l’expérience, surtout dans les sociétés avec de fortes normes masculines.

Un conseiller indien Ajay Sathyan dit même : « Ils n’ont pas de plateforme pour en parler. Même les familles ne veulent pas le reconnaître publiquement ». Ils ont peur que les gens doutent de leur orientation sexuelle et qu’ils les voient comme des homosexuels. Pour certaines victimes, être perçu comme homosexuel peut être vu comme explication du viol.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *