Publicités
Digiqole ads

Bracelet électronique : Assane Dioma Ndiaye décrie «une annonce très brusque »

 Bracelet électronique : Assane Dioma Ndiaye décrie «une annonce très brusque »

Le droit de l’hommiste n’a trop apprécié la démarche du gouvernement sur l’application de la surveillance électronique.
« C’est le caractère très brusque de l’annonce qui nous a surpris même si nous avions toujours envisagé dans le cadre de notre combat, pour la présomption d’innocence et la perspective de réinsertion des personnes condamnées. On a toujours pensé que c’était une modalité mis en œuvre de la politique carcérale. C’est vrai qu’il y a eu des ateliers qui se sont tenus sur le mode d’emménagement des peines », reconnaît-il.

Mais s’agissant du bracelet électronique, Dioma Ndiaye d’indiquer que « nous n’avons jamais été associés à un débat et nous ne pensons qu’un débat inclusif et participatif a été instauré au Sénégal de manière à pouvoir aller vers un vote très rapide de cette llo. La surveillance électronique pourrait venir en appoint en cas de perversion du système ».

Malheureusement, il regrette que l’option de l’État, « c’est de mettre en avant cette surveillance électronique sans pour autant agir sur les autres leviers. Pour nous, le processus n’est pas achevé. Cette réforme n’obéit pas à une rationalité d’autant plus que sur le plan de l’opérationnalité , on ne peut pas être trop catégorique. »
C’est pourquoi l’avocat constate une annonce trop brusque de l’utilisation de ce bracelet électronique.

Publicités

Murtudo Murti

Article similaire

Laisser un commentaire

error: Le contenu est protégé !!