Trafic de faux billets : la SU démantèle un réseau de faux monnayeurs a Golf Sud

 Trafic de faux billets : la SU démantèle un réseau de faux monnayeurs a Golf Sud

Faisant du trafic illicite de faux billets de banque leur sport favori à Golf Sud et environs, les trois malfrats que sont deux commerçants et un boucher sont tombés suite à une filature des éléments de la Sureté urbaine. Pris en flagrant délit de trafic illicite, ils ont été interpellés en possession de plus de quatre millions de francs Cfa en faux billets.
Les éléments de la Sureté urbaine (SU) ont mis hors d’état de nuire une bande de malfrats qui s’activaient dans le trafic de faux billets à Golf Sud. Il s’agit de A.A. Guèye et D. Ndaw, tous deux commerçants et du boucher P.N. Mbengue. En effet, les éléments de la SU qui étaient au fait des activités illicites du trio, ont passé une commande de faux billets pour piéger les suspects. Ces derniers ont mordu à l’hameçon en donnant rendez-vous aux limiers à la Cité Alioune Sow. Une fois sur place, les suspects ont changé de véhicule avant de délocaliser le lieu de la rencontre à Pikine. Les limiers ont également joué le jeu avant de révéler leur véritable identité au moment de la transaction. Suite à l’interpellation de la bande, les policiers ont trouvé dans le véhicule à bord duquel les mis en cause avaient pris place un million en coupures de faux billets de 10.000 francs Cfa. Dans l’autre véhicule abandonné à Golf Sud, un autre montant plus conséquent a été trouvé. Il s’agit de trois millions de francs Cfa en coupures de faux billets de 10.000 francs Cfa. Ce n’est pas tout puisque la perquisition effectuée dans le studio loué par les mis en cause a permis aux éléments de la SU de mettre la main sur 21 autres coupures de faux billets de 10.000 francs Cfa et 72 coupures de faux billets de 1000 francs Cfa. En plus d’un arsenal nécessaire à la confection des faux billets de banque dont 91 faux billets de 10.000, 109 faux billets de 5000 et 260 feuilles blanches aux dimensions de billets de banque sur lesquelles sont scannés des faux billets en coupures de 10.000, 5000 et 2000. Devant les enquêteurs, les mis en cause auraient reconnu qu’ils s’activent dans ce trafic de faux billets depuis plusieurs années pour subvenir à leurs besoins. Et le studio pris en location leur sert de laboratoire pour cette entreprise délictuelle. Avant de reconnaitre que les deux véhicules ; l’un de marque Hyundai et l’autre une Chevrolet sont le fruit de cette activité illicite. Ils ont tous été déférés devant le procureur en attendant de comparaitre devant le juge.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire