Twitter: la Turquie critique violemment le réseau social

 Twitter: la Turquie critique violemment le réseau social

Après la guerre déclarée entre le président américain Donald Trump et le réseau social Twitter, c’est au tour du gouvernement turc d’entrer dans la partie. La Turquie a accusé ce vendredi le réseau social de “diffamer” son gouvernement, après que celui-ci ait supprimé plusieurs milliers de comptes turcs.

Le réseau social Twitter, accusant les utilisateurs turcs de faire de la propagande et de la désinformation, a procédé à la fermeture vendredi de 7.340 comptes affiliés à la Turquie. Les turcs ne sont pas les seuls a avoir été visés, Twitter a également supprimé des milliers de comptes chinois et russes.

Selon Twitter, ces comptes suspendus, appartiennent à un mouvement de jeunes lié à l’AKP, le parti au pouvoir, qui s’en sert pour faire la promotion du président Recep Tayyip Erdogan.

 Des accusations que le gouvernement turc réfute fermement. “Les allégations de la compagnie selon lesquelles ces comptes étaient des faux profils destinés à soutenir le président et qu’ils étaient opérés par une autorité centrale ne sont pas exactes”, a répondu le chargé de communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, dans un communiqué publié sur Twitter. Ce dernier accuse le réseau social de se baser sur des éléments “non-scientifiques, biaisés et politiquement motivés” pour fermer les comptes en question.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire