Un Pays aurait interdit le mot «coronavirus»!

 Un Pays aurait interdit le mot «coronavirus»!

Le gouvernement de l’un des pays les plus fermés du monde, aurait interdit le mot “coronavirus”. Le mot a été retiré des brochures d’information sur la santé distribuées dans les écoles, les hôpitaux et les lieux de travail, et les médias d’État ne sont plus autorisés à utiliser le mot, selon le site d’information indépendant Turkmenistan Chronicle, qui est bloqué dans le pays.

Selon Radio Azatlyk, le service en langue turkmène de Radio Free Europe / Radio Liberty, la police en civil arrête des personnes portant des masques faciaux ou parlant de la pandémie de coronavirus dans la rue. Jusqu’à présent, le Turkménistan n’a signalé aucun cas de nouveau coronavirus. Le président du pays a ordonné la désinfection des espaces publics comme mesure de protection.

“Les autorités turkmènes ont respecté leur réputation en adoptant cette méthode extrême pour éradiquer toutes les informations sur le coronavirus”, a déclaré mardi dans un communiqué Jeanne Cavelier, chef du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de Reporters sans frontières. “Ce déni d’information met non seulement en danger les citoyens turkmènes les plus menacés, mais renforce également l’autoritarisme imposé par le président Gurbanguly Berdymukhammedov. « Nous exhortons la communauté internationale à réagir et à le réprimander pour ses violations systématiques des droits de l’homme », a-t-elle ajouté.

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire