Un réseau de trafic de drogue perdu par la “Gp Paris-Dakar”

 Un réseau de trafic de drogue perdu par la “Gp Paris-Dakar”

Un vaste de réseau de trafic international de drogues a été démantelé par l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS). Un business qui impliquerait un comptable de “Hertz Sénégal”, un ingénieur financier du Fonsis et un comptable Libano-Sénégalais. Pour filer ce réseau de trafic international de drogue, les limiers de l’Octris sont partis de la dénonciation d’une dame qui s’active en qualité de “GP” (gratuité partielle, sigle désignant ceux qui s’activent dans le convoi des colis pour particuliers) principalement sur l’axe Paris-Dakar.
Le 2 mars dernier, de retour de la capitale française, la dame en question s’est rendue dans les locaux de l’Octris et relate ses forts soupçons. Aux policiers, elle explique, selon la livraison du jour de L’Obs, avoir reçu des mains d’un franco-sénégalais un colis renfermant une commande de lingerie. Seulement, précise la GP, elle aurait été intriguée par l’attitude suspecte du type. Après le départ de l’expéditeur, elle dit avoir ouvert le colis, histoire de vérifier le contenu pour ne pas prendre des risques inconsidérés, en convoyant une marchandise prohibée. C’est alors, relève-t-elle, que son attention a été attirée par un paquet renfermant un produit douteux. Pour en avoir le cœur net, elle s’en ouvre au gérant du magasin, servant de point de rendez-vous à ses clients. Ce qu’elle redoutait sera vite confirmé. Il s’agit de drogue.
De la drogue à la place de la lingerie
Pour preuve de ses allégations la dame remet aux policiers de l’Octris une photo du paquet suspect prise à Paris. Mettant en place leur stratagème, les éléments opérationnels de l’Octris lui suggèrent de contacter le propriétaire de ce colis, un certain S.E Sarr pour livraison. Ce dernier a préféré solliciter les services d’un livreur pour récupérer sa commande. Une fois au rendez-vous, le livreur est arrêté par un dispositif de surveillance mis en place. Sur invitation des limiers, il les accompagne au domicile de Sarr au quartier résidentiel des Almadies. Interpellé S.E. Sarr, qui décline son statut professionnel de comptable à la société “Hertz Sénégal”, reconnait la paternité du colis et explique avoir passé la commande de lingerie en France, via internet, pour le compte de sa copine en voyage hors du Sénégal.
Mais l’exploitation de son téléphone a conduit la police a permis de découvrir un message émis par P.S Diagne qui lui avait passé une commande de drogue. Ce dernier, qui s’est présenté comme un ingénieur financier au Fonsis, a été interpellé. Il a reconnu être un usager de la drogue. Les policiers ont également arrêté un certain Hachem, comptable dans une structure de la place. Ils ont tous été déférés au parquet pour association de malfaiteurs, trafic interne et international de drogue, facilitation et usage de drogue.

Murtudo Murti

Article similaire

Laisser un commentaire