Publicités
Digiqole ads

Une Lettre ouverte d’un citoyen Sénégalais destinée a Macky Sall

 Une Lettre ouverte d’un citoyen Sénégalais destinée a Macky Sall

OBJET : Propositions d’un citoyen. Monsieur Le Président,
Ma lettre ne sera que très courte. En tant que citoyen concerné par cette pandémie du Coronavirus, permettez-moi de vous suggérer certaines actions nécessaires afin de contenir la propagation du virus. En fait, il n’y a pas mille raisons à ce stade d’évolution de la maladie dans notre pays. La seule, que nous avons à notre disposition, que tout le monde applique est l’évitement des rassemblements sinon, le confinement total avec son lot de catastrophes. Quelle que soit la méthode utilisée, elle doit être couplée par une multiplication, voire une généralisation des tests. Le Président Emmanuel MACRON a raison, nous sommes bien en guerre. Alors, que font nos soldats dans les casernes alors qu’ils devraient être en première ligne ce vendredi pour appuyer les forces de l’ordre? Jour que nous savions déjà que beaucoup de monde allaient braver l’interdiction du ministère de l’intérieur. Monsieur le Président, le peuple ne mesure certes pas la catastrophe qui nous guette mais vous non plus, il me semble. D’aujourd’hui et de demain si nous devons appliquer des mesures de confinement sévères mieux vaut que ce soit aujourd’hui afin de nous débarrasser, très vite, de ce virus. Aussi, entre se mettre en mal avec quelques dignitaires religieux et sauver des vies, le choix doit être vite fait pour la deuxième option. On ne peut pas comprendre comment pouvez-vous laisser les uns faire leur prière du vendre et mater d’autres pour la même raison. Quelle assurance avons-nous que ceux qui se rassemblaient ce vendredi dans les mosquées et autres lieux de cultes sont immunisés du Covid-19 ? Nul n’est à l’abri. Par conséquent, plus jamais de pareils rassemblements, sur toute l’étendue du territoire national, tant que cette menace ne disparait pas. Car, chaque jour nous en dénombrons plus de cas. Il y’a quelques semaines l’Italie, la Corée, la France, l’Espagne… étaient à ce stade, maintenant ces pays comptent les morts par centaine. Attendriez-vous qu’on en arrive là pour vous comporter en véritable chef de guerre ? Monsieur Le Président, lorsqu’on parle d’Etat, au vrai sens du terme, c’est justement en de pareilles circonstances. Autrement, l’Etat est là seulement pour la défense des intérêts des oligarques. On n’aura pas fermé nos universités, nos écoles, nos aéroports pour rien. S’il existe bien une seule occasion où l’Etat doit défendre les intérêts de tout le monde c’est bien celle-ci. Ne la ratez pas Monsieur Le Président. La violence d’Etat n’a de sens qu’à de pareilles circonstances. Vous ne devez pas attendre que nous commencions à compter des morts pour appliquer des mesures sévères. Nous pouvons bien ne pas en arriver mais encore faudrait-il que vous portiez, dès maintenant, votre tenue de chef suprême des armées. J’ai l’honneur, Monsieur Le Président de La République, de vous prier d’agréer l’expression de ma très haute considération

CSAM.

Chérif Syaka Assembène Mané Dakar, le 20/03/2020
Doctorant de Sociologie
Cherifassembene01@yahoo.fr
765789820

Publicités

Murtudo Murti

Article similaire

1 Commentaire

  • Merci Chérif.
    J’ai jusqu’à présent l’impression que les Sénégalais à commencer par le Président Macky Sall n’ont pas encore pris la pleine mesure des enjeux de l’heure. Le pays est en danger. J’allais dire en guerre mais les Sénégalais dans leur écrasante majorité vivent comme si de rien n’était. LES GENS ONT ENVIE DE VIVRE. Monsieur le président, si vous avez encore cette capacité d’écoute qu’on vous a toujours connu, alors écoutez ce SÉNÉGALAIS

Laisser un commentaire

error: Le contenu est protégé !!