Vaccin testé sur les africains: les accusés s’excusent mais…”

 Vaccin testé sur les africains: les accusés s’excusent mais…”

Menacé de mort par téléphone depuis ses propos racistes sur les africains; Jean-Paul Miraa a décidé de porter plainte pour « menaces de mort » sur un médecin et « appels téléphoniques malveillants », ont fait savoir ses avocats, Me Gabriel Dumenil et Marc Bailly.

Vives réactions sur les propos qualifies de “haineux.

L’affaire a pris une telle dimension que plusieurs personnalités médiatiques africaines, à l’instar de l’ancienne star du foot Didier Drogba, s’en sont ouvertement émues. Le chercheur et le médecin incriminés pour des propos polémiques tenus mercredi sur LCI ont présenté tour à tour leurs excuses, ce vendredi. Menacé de mort, le second a porté plainte.

Dans une séquence, Jean-Paul Mira, chef de service de médecine intensive et réanimation à l’hôpital Cochin, interroge Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm à Lille, sur l’opportunité de tester un vaccin contre le Covid-19 en Afrique, « où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ». « Vous avez raison », rétorque le chercheur.

Après avoir critiqué une « vidéo tronquée » et des « interprétations erronées sur les réseaux sociaux », l’Inserm a précisé vendredi soir que « les conditions dans lesquelles cette interview a été menée n’ont pas permis (à Camille Locht) de réagir correctement ». « Il s’en excuse et tient à préciser qu’il n’a tenu aucun propos raciste », informel’institut.

Des excuses…toujours des excuses!

Dans un communiqué de l’AP-HP, Jean-Paul Mira présente également ses « excuses les plus sincères » à « celles et à ceux qui ont été heurtés, choqués, qui se sont sentis insultés par des propos que j’ai maladroitement prononcés sur LCI cette semaine ».

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire