Voulant être libéré comme Boughazelli, Luc Nicolaï entame une grève de faim.

 Voulant être libéré comme Boughazelli, Luc Nicolaï entame une grève de faim.

Luc Nicolaï entame une grève de faim pour mettre la pression sur les autorités afin qu’ils le libèrent en ce temps de pandémie de la covid-19. Transféré de Saint Louis à Thiès depuis lundi dernier, le promoteur de lutte veut vaille que vaille qu’on le laisse sortir de prison.

Pour lui, c’est injuste qu’il soit toujours incarcéré alors que des personnes comme Seydina Fall Boughazelli a fait pire et est libre. Repris par le journal l’Observateur, il a fait savoir que ” Seydina Fall a fait pire que lui qui est condamné dans une affaire de drogue”. Il est outré par le deux poids deux mesures de la justice.

Il a été emmené à l’infirmerie ce mardi après avoir piqué une crise. Pour lui, son état de santé doit convaincre les autorités judiciaires de le laisser sortir comme c’est le cas de Seydina Fall Boughazelli.

Pour rappel, Luc Nicolaï a été condamné à 5 ans de prison dont 1 avec sursis dans l’affaire du trafic de drogue du Lamantin Beach. Pour l’instant il n’a passé que 2 ans dans les geôles

I.S

Article similaire

Laisser un commentaire